in

Norvège : une flèche de l’âge du fer porte encore des empennages de plumes

Crédits : Espen Finstad/secretsoftheice.com

Une flèche de l’âge de fer incroyablement bien préservée (avec sa pointe, ses enveloppes de tendons et ses plumes aérodynamiques) a été retrouvée par une équipe d’archéologues sur une montagne en Norvège. Taillée il y a environ 1 700 ans, l’arme aurait été utilisée pour chasser le renne dans la région.

Situé dans les montagnes norvégiennes de Jotunheimen, le glacier de Lendbreen est en retrait depuis plusieurs années, nous révélant régulièrement quelques surprises. En 2011, un col jadis emprunté par les Vikings il y a plus de 1 000 ans fut ainsi libéré des glaces. À l’époque, une équipe d’archéologues était alors tombée sur une tunique en laine incroyablement bien préservée portée il y a environ 1 600 ans.

Depuis, d’autres fouilles sont régulièrement menées sur le site par les archéologues de l’organisation Secrets of the Ice. Un épisode de chaleur exceptionnel essuyé dans la région en 2019, qui a encore davantage favorisé la fonte du glacier, a alors révélé de nouveaux artefacts, dont une flèche de 80 centimètres de long incroyablement bien conservée.

« C’est probablement la flèche la mieux conservée que nous ayons trouvée jusqu’à présent« , a déclaré Lars Pilø, rédacteur en chef de l’organisation. Les plumes de direction sont toujours présentes, tout comme le tendon enroulé autour de l’extrémité avant de la tige. Son objectif était de réduire le risque de fracture lors de l’impact. Les restes du fil et du goudron utilisés pour fabriquer la flèche sont aussi préservés.

flèche
Il est très rare de trouver des plumes de direction sur des flèches aussi anciennes. Crédits : Espen Finstad/Secretsoftheice.com

Une arme vieille de 1 700 ans

Il est rare que l’empennage des flèches soit préservé. Ces structures ont en effet tendance à vite se décomposer. Toutefois, si les conditions le permettent, ces restes peuvent résister plusieurs milliers d’années aux ravages du temps. Le cas d’Ötzi, dont on connaît le dernier repas, en est un exemple.

La momie fut découverte ensevelie sous une couche de glace en septembre 1991 à 3 210 mètres d’altitude dans le Val Senales, en Italie. Son existence fut révélée par la fonte importante du glacier. L’homme semble avoir été transpercé d’une flèche décochée dans son dos. Cela étant dit, nous savons que ce fameux Ötzi portait quelques flèches avec lui, dont certains avaient également conservé leur empennage, bien que leur état ne soit pas aussi bon que celui de cette nouvelle flèche. Évidemment, elles n’ont pas le même âge non plus.

L’équipe a décidé de renoncer à la datation au radiocarbone par peur de détruire une partie de la flèche lors du prélèvement de l’échantillon nécessaire pour tester ses isotopes de carbone (variantes de l’élément carbone). Cependant, étant donné que ce style de flèche est bien connu, il est assez facile à dater : entre 300 et 600 apr. J.-C.. Si les flèches d’Ötzi ont environ 5 300 ans, celle-ci a donc environ 1 700 ans. À cette époque, des chasseurs auraient utilisé des flèches comme celle-ci pour tirer sur des rennes.

Si aucune détermination d’essence de bois ne sera réalisée (les armes de ce type ont tendance à être fabriquées en pin), les chercheurs aimeraient toutefois poursuivre les analyses dans le but de savoir de quels oiseaux proviennent les plumes et de quel animal proviennent les tendons.