in

Flavia, l’éléphante « la plus triste du monde » s’est éteinte à 47 ans

Crédits : PACMA

Elle était tristement connue comme étant « l’éléphant le plus triste du monde ». Flavia est décédée il y a quelques jours dans le sud de l’Espagne, après 43 années de solitude.

Une vie de solitude

Imaginez un seul instant passer votre vie dans un enclos, sans aucune compagnie pendant 43 ans. L’éléphant, animal hautement social, tout comme l’Homme, ne peut s’y résoudre. C’est pourtant le calvaire vécu par cette femelle, arrachée à sa famille alors qu’elle n’avait que trois ans. Elle passera le reste de sa vie enfermée au zoo de Córdoba, en Espagne. D’après le journal The Local, Flavia souffrait depuis plusieurs années d’une « dépression profonde » qui avait entraîné une importante perte de poids au cours des six derniers mois.

Elle s’est finalement effondrée il y a quelques jours, incapable de se relever. Les soigneurs ont alors décidé d’euthanasier l’animal. « Le 1er mars 2019, Córdoba s’est réveillée avec la triste nouvelle de la mort de notre éléphante bien-aimée Flavia », a déclaré le personnel du zoo dans un hommage rendu sur YouTube. Si l’on ne doute pas un seul instant de la réelle peine ressentie par celles et ceux qui partageaient son quotidien, Flavia reste aujourd’hui l’un des tristes symboles du maintien en captivité d’animaux extrêmement intelligents et sociaux.

éléphant
Flavia, l’éléphant « le plus triste du monde ». Crédits : Capture Vimeo PACMA

«Nous espérons qu’aucun autre animal ne revivra la même chose»

Le groupe de défense des droits des animaux PACMA avait par ailleurs travaillé avec le zoo au cours de ces derniers mois pour tenter de transférer l’éléphant dans un refuge. Mais aucun accord n’avait été trouvé. « Flavia avait le même âge que moi et, au cours de mes 45 années de vie, j’ai pu vivre toutes sortes d’expériences et de relations, a déclaré la présidente de PACMA, Silvia Barquero. J’ai voyagé, j’ai apprécié mes loisirs et mon temps avec ceux qui me sont chers. On a empêché Flavia d’en faire autant. Durant ces années, elle a été seule et captive dans le zoo de Córdoba. Nous espérons qu’aucun autre animal ne revivra la même chose ».

On rappelle que les éléphants ressemblent, d’un point de vue intellectuel, à d’autres mammifères tels que les grands primates – humains compris – ou aux cétacés, hautement sociaux. Ils sont capables de coopération, et d’empathie. Chaque éléphant a sa propre personnalité, qui influe sur la manière dont il interagit avec les autres. Comme chez les Hommes, certains sont populaires, tandis que d’autres le sont moins. Certains font preuve de grandes qualités de leadership, quand s’autres préfèrent suivent les ordres. Certains sont des « extravertis », et d’autres des « introvertis ».

Source

Articles liés :

Les éléphants d’Asie seraient (très) doués en maths

Pourquoi la peau des éléphants d’Afrique est-elle aussi ridée ?

Une nouvelle expérience le prouve : les éléphants ont bien conscience de leur corps