in

Bientôt la fin du téléphone fixe en France ?

Crédits : BARIZM / iStock

Bien que de nombreuses personnes restent encore attachées au téléphone fixe, une partie des Français devront lui dire adieu. En cause : la fin du réseau cuivré et du réseau RTC, notamment pour donner la priorité aux nouvelles technologies telles que la fibre optique.

Faire de la place à la fibre optique

En France, les opérateurs Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom vont progressivement abandonner le réseau cuivre d’ici à 2030. Comme l’expliquait Le Figaro dans un article du 26 novembre 2021, plus de 10 millions de Français n’auront pas d’autre choix que de souscrire à la fibre optique. Le nombre de personnes concernées par cette fermeture coïncide avec celui des personnes éligibles à la fibre. De plus, la commercialisation du réseau cuivre est déjà presque terminée sur l’ensemble du territoire et d’ici la fin 2021, les offres ADSL appartiendront également au passé.

Selon les opérateurs, les raisons de ce changement sont principalement d’ordre économique. En effet, le réseau cuivre commence à se faire vieux et les coûts d’entretien sont de plus en plus élevés. En outre, la fibre consomme moins d’énergie (trois fois moins que le cuivre) et offre donc un bilan carbone plus intéressant. Récemment, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal affirmait non sans fierté que la France était le pays comptant le plus nombre le plus important de kilomètres de fibre.

fibre optique
Crédits : Tobias Brixen / Flickr

L’abandon de deux réseaux historiques

Les opérateurs ont aussi évoqué la fin du réseau téléphonique commuté (RTC), reliant le téléphone fixe à la fameuse « prise en T ». Il faut savoir que le nombre d’abonnés baisse de 10 % par an. Autrement dit, la disparition de cette technologie est déjà quasiment actée. En effet, les abonnés laisseront de côté 85 % du parc RTC d’ici deux ans seulement. L’abandon progressif des deux réseaux historiques pose question. Soulignons le fait que de nombreuses personnes n’ont toujours pas « évolué » vers l’ADSL ou la fibre durant ces dernières années. Cette frange de la population, représentant certes une faible part des consommateurs, se sentira donc forcément contrainte.

De toute manière, tous les foyers n’auront à terme d’autre choix que d’opter pour la fibre, si toutefois cette dernière est disponible. À la fin de l’année 2021, pas moins de 75 % des foyers français étaient éligibles et ce nombre devrait sans aucun doute continuer son inexorable progression. Enfin, rappelons que les offres fibre optique sont un peu plus chères que les offres ADSL. Aussi les foyers devront prévoir une dizaine d’euros supplémentaires par mois.