in

Sous une ferme texane, un squelette quasi-complet de mammouth

Crédits : hummelmose / Pixabay

C’est une découverte impressionnante qui a été faite par Marty McEwen et son fils sous les terres de leur propriété : un squelette particulièrement bien conservé -et complet à 90%- de Mammuthus Columbi, un cousin des grands éléphants laineux adapté aux climats tempérés. Le spécimen, vieux d’au moins 40 000 ans a en outre été généreusement donné au Musée Perot de Dallas par la famille. Une aubaine pour les paléontologues qui ont à disposition des années de données à étudier.

Marty McEwen ne s’attendait sûrement pas à ce qu’un simple coup de pelle devienne une grande contribution à la science. Le propriétaire terrien venait à peine d’entamer les excavations sur son terrain qu’une défense de 1,80 mètre était mise à jour, encourageant l’homme à contacter les paléontologues du Comté d’Ellis. Les fouilles menées par les équipes du musée Perot et de l’Université Navarro dévoilèrent rapidement les restes presque intacts d’un mammouth de Colomb, une espèce qui parcourait les terres tempérées du Texas jusqu’à sa disparition il y a environ 10 000 ans.

Un héritage significatif de l’histoire naturelle américaine

Les restes de l’éléphantidé, une femelle haute de 2.70 mètres, apparaissent peu marqués par le temps et les épreuves ; ne manquent à l’appel que quelques os d’une patte. Le paléontologue Ron Tykoski du musée Perot exprime son étonnement à la chaîne américaine CBS : « habituellement nous trouvons quelques morceaux, une dent ou une défense ici et là, un fragment d’os (…) et là nous avons tout. C’est stupéfiant. »

L’ensemble des volontaires continue de déterrer puis d’emballer méticuleusement chaque os fossile pour qu’ils soient ensuite conduits au Musée Perot, où les spécialistes attendent de pouvoir cataloguer l’ensemble du squelette : « le fossile fait maintenant partie des ressources publiques, ce qui signifie que les scientifiques peuvent l’étudier, le décrire et publier à son sujet dès maintenant » commente Tykoski sur Focus Daily News.

Le paléontologue a par ailleurs remercié la famille McEwen pour sa générosité, estimant que « sans leur don, cette magnifique créature aurait pu se retrouver aux enchères avant de disparaître. Ç’aurait été une grande perte pour la science et les habitants du Texas. Découverte dans le comté d’Ellis en mai dernier, l’animal a été baptisé Ellie Mae.

Sources : Cbs, Ibtimes, Maxisciences