Une femme se fait retirer un kyste de 9 kg

kyste 9 kilos
Mages pixélisés du kyste en cours de retrait (à gauche) et du kyste de près (à droite). Un médecin a découvert le kyste après avoir d'abord pensé que le patient était simplement obèse. Crédits : Hôpital Bungkan

Il y a quelques jours, une femme qui s’est présentée à l’hôpital après avoir pris du poids s’est vu annoncer qu’elle avait en réalité un énorme kyste de neuf kilos à l’intérieur de l’un de ses ovaires. La masse, qui a depuis été retirée par les médecins, était également cancéreuse. Elle mesurait environ 24 cm sur 34 cm.

Que sont les kystes ovariens ?

Les kystes ovariens sont des sacs remplis de liquide qui se forment sur ou à l’intérieur des ovaires d’une femme. Les kystes fonctionnels sont les plus courants. Généralement bénins, ils se forment pendant le cycle menstruel normal lorsqu’un follicule (sac contenant un ovule) ne se rompt pas ou ne se résorbe pas après avoir libéré l’ovule. Ces kystes disparaissent généralement d’eux-mêmes en quelques semaines sans nécessiter de traitement.

Les kystes pathologiques sont quant à eux moins courants. Ils peuvent être causés par des affections plus graves, comme des troubles hormonaux, des infections, des tumeurs ou d’autres problèmes de santé. Certains exemples de kystes pathologiques comprennent les kystes dermoïdes, les kystes endométriosiques et les kystes du corps jaune.

Les kystes peuvent par ailleurs varier en taille. Certains sont si petits qu’ils sont quasiment imperceptibles, tandis que d’autres, plus gros, peuvent provoquer des symptômes comme des douleurs à l’abdomen, des douleurs pendant les rapports sexuels et une envie accrue d’uriner, ainsi que des problèmes menstruels tels que des saignements abondants ou irréguliers.

Ces kystes plus gros peuvent également entraîner une torsion ovarienne (lorsque l’ovaire se tord autour des tissus environnants). En plus d’être très douloureuse, une telle torsion risque de couper l’apport sanguin à l’ovaire, ce qui peut entraîner la mort lente de l’organe. Une intervention chirurgicale est donc généralement nécessaire pour remédier au problème.

Une masse exceptionnelle

Récemment, des médecins de l’Hôpital Bungkan, en Thaïlande, ont extrait l’un de ces énormes kystes, comme le rapporte Newsweek. Initialement, la patiente pensait qu’elle venait simplement de prendre du poids. Une grosseur au niveau de l’abdomen l’avait ensuite poussé à consulter. Au départ, les médecins ont également soupçonné que cette patiente était juste obèse. Des analyses plus poussées ont toutefois finalement révélé une poche de liquide sur l’ovaire droit qui, après extraction, pesait plus de neuf kilos.

KYSTE OVARIEN
Un scan du kyste à l’intérieur du patient et un médecin effectuant l’opération. Crédits : Hôpital Bungkan

Le kyste de la femme thaïlandaise a été retiré avec succès sans se rompre en 1h30. Il s’est par ailleurs avéré cancéreux, ce qui est assez rare. Les National Institutes of Health estiment en effet que 5 à 10 % des femmes subissent une intervention chirurgicale pour enlever un kyste ovarien, mais que seulement 13 % à 21 % d’entre eux sont cancéreux.

Pour information, la plus grosse tumeur jamais retirée intacte était une masse multikystique de l’ovaire droit pesant 138,7 kg. Elle avait un diamètre de un mètre et a été retirée dans son intégralité en octobre 1991 de l’abdomen d’une femme anonyme de 34 ans.