in

Faux miel en magasin, bientôt la fin de l’arnaque sur l’étiquette ?

Crédits : iStock

Outre les dangers auxquels les abeilles sont exposées, la question du miel revient régulièrement à l’ordre du jour. Depuis plusieurs mois en France, les apiculteurs demandent un étiquetage plus clair concernant ce produit, et ce afin de lutter contre les miels d’exportation, souvent de piètre qualité.

Faux miel contre vrai miel

La France est indéniablement un pays producteur de miel. En revanche, nous en consommons quatre fois plus que nous en produisons ! Ainsi, une grande partie du miel disponible dans le commerce provient de l’importation. Jusque là, rien de révoltant. Rappelons au passage qu’il est question d’une substance sucrée habituellement élaborée par les abeilles à partir de nectar et récoltée dans les ruches.

Néanmoins, il faut savoir que les miels commercialisés ne sont pas tous le fruit du dur labeur des abeilles. Bien qu’il existe aussi du miel produit à partir de fleurs naturelles, une grande partie des produits sont importés d’Asie (Chine) et accusent un important ajout de sucre en lieu et place du vrai miel. À ce propos, nous évoquons les astuces pour reconnaître un “faux miel”.

Depuis plusieurs mois, les apiculteurs se battent pour obtenir un étiquetage plus clair sur les produits
Crédits : Ajale/Pixabay

Les apiculteurs français entendus

Outre l’importation de miels de mauvaise qualité, les apiculteurs sont froissés par l’étiquetage de ces mêmes produits. En effet, la pratique visant à importer du miel, faire des mélanges et commercialiser le produit fini en tant que “made in France” est plutôt courante. Or selon un article publié par RTL le 11 juillet 2019, le gouvernement a décidé d’agir après des mois de sollicitations de la part des professionnels du secteur. En effet, un décret sera bientôt publié, obligeant les producteurs à indiquer sur leurs produits l’origine des miels ainsi que leur proportion (en %).

Le décret devra néanmoins attendre l’approbation des autorités européennes, mais ceci ne devrait pas représenter de difficulté. En effet, d’autres pays ont déjà adopté des mesures similaires tels que l’Italie, l’Espagne et la Grèce. En cas de succès, les premiers pots étiquetés avec la nouvelle norme apparaîtront dès janvier 2020. Actuellement, les sociétés commercialisant des mélanges de miels en France ont seulement pour obligation d’indiquer si la production des miels était faite en Europe ou hors Europe. Il était temps que cela change !

Articles liés :

75 % du miel mondial contiendrait des pesticides néfastes aux abeilles !

Ils veulent faire revenir les abeilles en ville en créant une ruche dont le miel ne sera jamais récolté

Des abeilles construisent des nids à partir de déchets plastiques