in ,

Donner nos vieux jouets à nos enfants serait une mauvaise idée, voici pourquoi

Crédits : PxHere

Vos parents ont peut-être gardé leurs jouets d’enfant afin de vous les transmettre, ce que vous ferez peut-être à votre tour. Une étude estime qu’il s’agit là d’une tradition présentant des risques sanitaires. Comment cela est-ce possible ?

Il y a deux sortes de parents : ceux qui aiment faire le ménage dans leur vie et faire de la place dans leur maison, et ceux qui gardent leurs jouets pour éventuellement les offrir à leurs enfants. Or il y a peu, la première étude portant sur cette tradition a vu le jour, menée par des chercheurs de l’Université de Plymouth (Royaume-Uni) et a été publiée le 19 janvier 2018 dans la revue Environmental Science & Technology.

L’étude a porté sur 26 types de jouets que l’on retrouve souvent dans les familles. Les scientifiques ont mené des analyses par fluorescence sur des jouets tels que des trains, des voitures, des personnages en plastique ou encore des puzzles. Selon les résultats, ces jouets contiendraient des éléments chimiques qui présenteraient un danger chez les enfants, et ce même à faible dose. Dans ces produits, nous retrouvons le chrome, le plomb, le baryum, le sélénium ou encore l’antimoine.

Parmi les types de jouets testés, une dizaine n’entrait pas dans le cadre du respect des directives européennes actuelles, selon le docteur Andrew Turner, principal auteur de l’étude interrogé par la BBC :

« Le plus gros échec provient des briques de Lego des années 1970 et 1980. À cette époque, les jouets n’étaient pas testés et nous continuons à les utiliser aujourd’hui. »

Par ailleurs, il apparaît que les jouets en plastique de couleur noire, jeune ou rouge seraient davantage toxiques. Autre détail aggravant, le fait que les enfants soient susceptibles de porter ces jouets à la bouche.

Par ailleurs, l’équipe d’Andrew Turner a réalisé une étude antérieure portant sur d’autres vieilleries, comme l’atteste un communiqué de l’Université de Plymouth de novembre 2017. Il s’agissait de mettre en garde les amateurs de vide-greniers et autres marchés aux puces dans le cadre de l’achat d’anciens verres en plastique, également pour des raisons de toxicité.

Sources : BBCSlate