Le Falcon Heavy se prépare pour sa première mission interplanétaire

falcon heavy
Crédits : Spacex

La toute première mission interplanétaire de la fusée Falcon Heavy de SpaceX se rapproche. Le lanceur décollera le 5 octobre prochain pour envoyer le vaisseau spatial Psyche de la NASA en orbite depuis la Floride. Quels seront les objectifs de cette mission ?

Nouvelle mission pour le Falcon Heavy

La fusée Falcon Heavy de SpaceX est une fusée Falcon 9 gonflée aux hormones. Le lanceur se compose de deux étages principaux, similaire à sa petite sœur, mais avec deux étages supplémentaires attachés latéralement. Chacun de ces noyaux est équipé de neuf moteurs Merlin, ce qui donne un total de vingt-sept moteurs Merlin sur le premier étage. Le deuxième étage est de son côté similaire à celui de la Falcon 9, propulsé par un seul moteur Merlin Vacuum optimisé pour fonctionner dans le vide spatial.

La Falcon Heavy est conçue pour être une fusée polyvalente capable de transporter une variété de charges utiles, y compris des satellites et autres équipements scientifiques. Depuis son inauguration en grande pompe en 2018, avec le décollage de la Tesla d’Elon Musk, le lanceur s’est illustré par six fois. Ce prochain lancement de psyché représente ainsi la huitième mission du plus puissant lanceur de SpaceX actuellement opérationnel.

La fenêtre de lancement sera ouverte du 5 au 25 octobre. Après avoir décollé, Psyché se dirigera vers son homonyme, un étrange objet métallique de 280 kilomètres de large situé dans la ceinture principale d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Le vaisseau devrait arriver sur place en 2029, offrant ainsi un rare aperçu de ce corps très intrigant du système solaire.

Falcon heavy
Crédits : SPACEX

Un cadavre planétaire ?

Cet objet se caractérise en effet par sa composition : du fer et du nickel. S’il représente accessoirement une véritable mine d’or, il intéresse néanmoins davantage la NASA pour son histoire. Et pour cause, Psyché pourrait être le cadavre d’une ancienne planète semblable à Mars. En l’étudiant, les scientifiques pourront en apprendre davantage sur l’évolution des planètes et des corps célestes dans les premiers jours du système solaire.

De plus, la NASA n’a jusqu’à présent jamais eu l’occasion d’étudier un objet qui ne soit composé ni de pierre ni de glace.

astéroide 16 psyché falcon heavy
Crédits : NASA JPL-Caltech / Wikipedia

Notez également que le vaisseau utilisera un moyen de propulsion connu sous le nom de propulseurs à effet Hall. Ces moteurs fonctionnent en ionisant un gaz, généralement du xénon, et en accélérant ces ions à très haute vitesse à travers un champ électromagnétique. L’action de l’accélération des ions produit une poussée qui propulse l’engin spatial. De nos jours, de nombreux satellites en orbite s’appuient sur des propulseurs à effet Hall pour maintenir le cap. Il s’agira en revanche d’une première dans l’espace lointain.