in

Le Falcon Heavy s’apprête à rugir de nouveau

falcon heavy spacex jupiter europa clipper
Une fusée SpaceX Falcon Heavy décolle de la rampe de lancement 39A au Kennedy Space Center de la NASA le 6 février 2018. Crédits : SpaceX

Le Falcon Heavy de SpaceX s’apprête à faire son retour. Pour la première fois depuis juin 2019, le lanceur de SpaceX, le plus puissant actuellement sur le marché, fera rugir ses moteurs dans le cadre d’une mission pour l’US Space Force, dont les détails sont un peu vagues.

Si tout se passe comme prévu, un Falcon Heavy sera lancé le 28 octobre prochain depuis la Floride. La mission, connue sous le nom d’USSF-44, vise à déployer deux charges utiles de l’US Space Force en orbite géosynchrone (GEO). Il s’agira de la première mission spatiale de sécurité nationale utilisant le Falcon Heavy et de la première mission de SpaceX à voler directement vers l’orbite géosynchrone.

La plus petite des deux charges utiles de cette mission est le microsatellite construit par Millennium Space Systems, une filiale de Boeing. Baptisé TETRA-1, il s’agit d’un prototype de satellite GEO visant à tester les procédures et les tactiques qui éclaireront le développement des futurs satellites. Il sera placé à 35 786 kilomètres au-dessus de la surface terrestre.

On ignore quasiment tout de la seconde charge utile, si ce n’est qu’elle est probablement beaucoup plus grande que le petit satellite TETRA-1. La masse combinée des deux charges s’élève en effet à plus de 3,7 tonnes, d’où le besoin du Falcon Heavy de SpaceX pour lanceur une charge aussi lourde et aussi haute.

Une « nouvelle » fusée

Rappelons que le Falcon Heavy est une fusion renforcée de trois fusées Falcon 9. Équipée de 28 moteurs Merlin, la fusée génère plus de 2,2 millions de kilos de poussée au décollage et peut livrer plus de 63 tonnes de fret en orbite terrestre basse. Ce lanceur avait été initialement conçu pour transporter des humains dans l’espace. Depuis, SpaceX a développé son projet Starship.

Pour ce prochain vol, le Falcon Heavy sera composé d’un nouveau noyau central. Les deux boosters latéraux seront également tout neufs. Ces derniers tenteront des atterrissages verticaux à Cape Canaveral, tandis que le noyau central ne sera pas récupéré.

falcon heavy
Lancement inaugural du Falcon Heavy le 6 février 2018. La fusée transportait une charge utile factice : le Tesla Roadster personnel d’Elon Musk. Crédits : SpaceX

Cette nouvelle mission ne sera qu’un apéritif. Le manifeste du Falcon Heavy est en effet bien rempli, avec pas moins de onze missions en attente. Six d’entre elles seront opérées pour le compte de la NASA. L’agence américaine a notamment sélectionné le Falcon Heavy pour livrer deux éléments fondamentaux de sa future station lunaire et pour lancer la très attendue mission Europa Clipper. Comptez environ 150 millions de dollars par lancement.