in

Comment déféquer correctement selon la science ?

Crédits : DizzyRoseblade / Pixabay

Le sujet peut paraître complètement idiot et pourtant il est très sérieux. D’après les scientifiques, notre système digestif n’est pas adapté pour faire la grosse commission en position assise, mais plutôt en s’accroupissant. Explications.

Cette révélation n’est pas nouvelle, puisqu’elle a fait l’objet d’une étude publiée en 2003. 28 volontaires (âgés de 17 à 66 ans) ont mesuré six fois leur temps de défécation selon trois positions différentes : l’une sur des toilettes normales, l’une sur un siège réduit de 10 centimètres et l’une en position accroupie. Ils ont également été invités à noter leurs impressions quant à l’intensité de l’effort.

Les résultats ont montré que le temps passé à déféquer était considérablement diminué lorsque les volontaires étaient accroupis, passant de 130 à 50 secondes en moyenne. De plus, ceux-ci ont noté une diminution sensible de l’effort fourni.

Une question d’anatomie qui peut régler les problèmes de constipation

Notre système digestif forme un angle à 90° au niveau de la limite entre le gros intestin et le rectum. Ce coude, en plus du sphincter, permet notamment de retenir les selles lorsque nous restons debout. Or, quand nous nous asseyons, cet angle ne va augmenter que de 10°, contre 36° en position accroupie. Tel un tuyau d’arrosage dépossédé de son nœud, l’accroupissement va permettre une défécation beaucoup plus facile.

Interviewée par The Guardian, Giulia Enders conseille dans son livre Darm mit Charme (l’intestin avec charme en allemand) de mettre un petit tabouret sous les pieds pour aller aux toilettes et de se pencher légèrement en avant. Et ceci pas seulement pour réduire le temps passé aux toilettes, mais aussi pour réduire les risques d’apparition de hernies au niveau du colon, ainsi que des problèmes d’hémorroïdes. Enfin, cette position est conseillée à tous ceux qui ont des problèmes de constipation.