in

Facebook veut rendre possible la téléportation virtuelle pour 2025, mais comment ?

Crédits : HypnoArt/Pixabay

Le réseau social Facebook annonce l’arrivée de la téléportation virtuelle, il veut faire reposer ce projet sur l’Oculus Rift, son casque de réalité virtuelle.

La téléportation est le fait de se transporter instantanément d’un point A à un point B à n’importe quel moment. Il s’agit d’un fantasme nourri par l’humanité depuis des siècles. Pour l’instant, ce « privilège » est réservé à certains superhéros et aux photons puisqu’il y a tout juste un an, une téléportation quantique avait pour la première fois été réussie sur une distance de 25 km.

Imaginez… fini les trains bondés le matin, fini les temps de vol ultra longs quant aux voyages en avion… etc. La perspective de la démocratisation d’une technologie utilisable par tous dans le but de se téléporter changerait du tout au tout notre façon de vivre et notre conception de la société telle que nous la voyons aujourd’hui.

« Facebook veut construire un appareil qui vous permettra d’être où vous voulez, avec n’importe qui, sans vous soucier des frontières géographiques » a expliqué Mike Schroepfer, directeur de la technologie de Facebook, pour un article du Business Insider du 3 novembre 2015.

Oculus Rift / BagoGames
Crédits : Oculus Rift / BagoGames

Il s’agit donc de « construire un téléporteur » pour l’an 2025. Mais cette annonce fulgurante comporte un piège. En effet, la téléportation que Facebook promet est une téléportation virtuelle qui sera possible par le biais de l’Oculus Rift qui sortira en 2016. Le casque permettra de se transporter dans un monde virtuel en dehors de la réalité et d’interagir avec. Facebook veut transporter les utilisateurs vers d’autres lieux de la planète en bernant leurs sens.

« Schroepfer prévoit un futur où Oculus sera capable de berner vos sens pour qu’ils pensent que son monde virtuel est réel, en imitant le monde autour de vous en temps réel, et donnant aussi aux gens la capacité de créer tout ce qu’ils imaginent en 3D » explique le site Business Insider.

Trois défis devront être relevés afin de mener à bien ce projet. Premièrement, il faudra rendre possible le fait de se voir soi-même ainsi que les autres dans un environnement virtuel. Ensuite, cet environnement doit être créé, ce qui n’apparait pas comme une mince affaire, bien que les prototypes proposés par la société Surreal Vision (rachetée par Facebook) sont encourageants. Enfin, il semble que donner la possibilité aux utilisateurs de créer leur propre monde peut être un argument solide.

Selon Facebook, un programme baptisé Medium, qualifié d’« atelier de sculpture virtuelle », permettra de créer des objets en 3D dans le virtuel dans le but de modéliser tout un monde imaginé par soi-même.

Sources : Business Insider — Slate — HuffingtonPost