in

Face à face avec un léopard des mers

Crédits : Butterfly austral / Wikipedia

Décrit pour la première fois en 1820, le léopard des mers est le prédateur le plus puissant de l’Antarctique après l’orque. Difficile à observer du fait de sa vie de solitaire, il avait pu être filmé en 2009 dans d’incroyables conditions par une équipe du National Geographic.

Biologiste et photographe canadien, Paul Nicklen est un habitué des reportages en milieux extrêmes. Il y a quelques années, sa patience lui avait permis de filmer un léopard des mers au cours d’un petit repas.. Estimés à 300 000 individus, ces mammifères carnivores vivent dans les eaux de l’Antarctique, l’une des zones les plus inhospitalières au monde. De ce fait, les études scientifiques restent rares, bien qu’il ait également été aperçu jusqu’en Afrique du Sud, Australie et Patagonie.

Le léopard des mers mesure entre 2 et 4 mètres pour un poids qui peut atteindre les 600 kilos. Il dispose d’un pelage sombre ponctué de petites tâches grises ou noires, lesquelles expliquent son nom. S’il est connu pour être féroce envers les manchots et les phoques qui constituent une partie de son régime alimentaire, cet animal reste craintif et vit en solitaire dans son aire de vie. Il pratique différents types de chasses comme la poursuite en mer ou l’assaut sur la glace. Il utilise alors son imposante mâchoire pour croquer ses proies.

Si l’espèce n’est pas considérée comme étant en danger, elle est tout de même protégée dans le cadre de la Convention pour la protection des phoques de l’Antarctique. Celle-ci autorise sa chasse dans la limite de 12 000 individus par ans, chiffre qui peut être révisé chaque année par les pays membres de la Convention.