in

Cette société française fabrique du « plastique sans plastique »

Crédits : Earthtalk.org

Dernièrement, le gouvernement a vanté les mérites d’une société locale qui fabrique un matériau appartenant à la famille du plastique. En revanche, il s’agit ici d’un « plastique sans plastique » qui semble entrer dans le cadre de la transition écologique puisqu’il est capable de se faire une place dans une chaîne d’économie circulaire.

Un plastique élaboré à l’aide d’une protéine

La société Lactips a été créée en 2014 la plasturgiste Marie-Hélène Gramatikoff et un enseignant-chercheur de l’Université de Saint-Étienne, Frédéric Prochazka. La ligne de production de cette société se trouve à Saint-Paul-en-Jarez, à environ 40 km au sud de Lyon. Elle offre des solutions de production d’emballages en papier sans plastique ni autres substances néfastes. Toutefois, la particularité de Lactips est surtout la production d’un type de plastique qui ne provient pas du pétrole ou du gaz naturel, comme l’explique un communiqué du gouvernement du 7 avril 2022.

Le matériau que produit cette société à l’aide de fonds européens est biodégradable et biosourcé. Ce « plastique sans plastique » s’obtient à l’aide d’une protéine naturelle : la caséine. Cette dernière constitue habituellement la majeure partie des composants azotés du lait des mammifères. Dans la majorité des cas, l’utilisation de caséine concerne l’alimentation, la nutrition sportive, l’œnologie (vins), la fabrication de colle ou encore de liant en peinture, entre autres.

Recyclable, compostable et non toxique

Sous forme de granulés, le plastique biosourcé peut être associé à des fibres de papier ou de carton permettant au produit final d’être 100 % recyclable et compostable. Cela permet la production d’emballages divers, de doses hydrosolubles de lessives et de films plastiques. Il est en outre possible de réutiliser ce matériau qui est au passage tout à fait soluble dans l’eau.

platique Lactips comparaison
Crédits : Lactips

« 100% bio-sourcé et complètement biodégradable dans les différents milieux, ce matériau innovant de haute qualité constitue une alternative efficace et responsable à de nombreux plastiques traditionnels », peut-on lire sur le site Web de Lactips.

De plus, le matériau de Lactips est réellement un plastique d’un point de vue chimique. En effet, sa structure moléculaire n’est autre qu’un polymère. En revanche, il ne peut pas engendrer de pollution environnementale, contrairement aux plastiques provenant de matières fossiles. Nous avons donc ici un bioplastique écologique qui a entièrement sa place dans une chaîne d’économie circulaire. Enfin, le polymère naturel se trouve en dehors des restrictions relatives à la loi sur les microplastiques. Or, il s’agit d’une préoccupation actuelle majeure pour l’environnement. L’incapacité de polluer de ce bioplastique le rend donc neutre, à l’inverse de tous les autres plastiques.

Voici une vidéo de présentation du bioplastique de Lactips.