in

La FAA repousse l’examen du Starship de SpaceX au 28 mars

Le vaisseau Starship empilé au sommet de son Super Heavy pour la première fois en août 2021. Crédits : SpaceX

Le premier lancement orbital de la fusée Starship Mars de SpaceX est (une fois de plus) repoussé d’au moins un mois. La Federal Aviation Administration (FAA) aimerait en effet s’accorder un peu de temps supplémentaire avant de rendre son rapport environnemental. En cas de résultat négatif, SpaceX pourrait lancer sa mission depuis le Kennedy Space Center, en Floride.

Depuis quelques années, SpaceX vise à révolutionner le domaine de l’exploration humaine de l’espace en développant un combo lanceur/vaisseau entièrement réutilisable. Pour l’heure, les prototypes de Starship n’ont effectué qu’une poignée de vols à basse altitude depuis la surface de la Terre. Désormais, la société aimerait atteindre l’orbite.

Pour opérer, SpaceX doit attendre que la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis termine son évaluation environnementale de Starbase, le site situé au Texas où la société construit, teste et lance des véhicules Starship. Cet examen devait initialement être effectué avant le 31 décembre. La FAA avait néanmoins ensuite repoussé la date au 28 février, invoquant la nécessité de consulter davantage d’autres agences et d’examiner les milliers de commentaires soumis par le grand public en réponse à ce projet. Ce lundi, l’agence fédérale a de nouveau reporté l’échéance, cette fois au 28 mars, pour se laisser encore plus de temps pour l’examen des commentaires.

starship spacex
Le prototype Starship SN12 de SpaceX en vol d’essai. Crédits : Trevor Mahlmann

Un vol depuis le Texas ou la Floride

Au terme de cette date, SpaceX pourrait donc avoir l’approbation nécessaire pour son vol. Auquel cas, le lancement du vaisseau pourrait intervenir très rapidement. En revanche, la FAA pourrait aussi décider qu’une déclaration d’impact environnemental (un examen plus approfondi et plus long) est nécessaire pour les activités de Starbase. Si tel est le cas, alors le premier vol d’essai orbital du Starship aura probablement lieu depuis Cap Canaveral, en Floride.

SpaceX a déjà lancé un certain nombre de missions depuis le Kennedy Space Center de la NASA, y compris des vols vers l’ISS. Toutefois, le lancement et la réception du Starship nécessiteraient ici de construire une tour de lancement plus grande, ce qui pourrait retarder le projet de six à huit mois supplémentaires, selon Elon Musk.

L’annonce de la FAA est intervenue le même jour que celle du milliardaire Jared Isaacman, qui vient de réserver trois vols spatiaux avec la société. La première de ces missions impliquera la première sortie extravéhiculaire privée de l’histoire. Elle se fera depuis une capsule Crew Dragon. Le troisième de ces vols doit normalement se faire à bord du Starship. Isaacman avait déjà commandé Inspiration4, la toute première mission en équipage entièrement privée en orbite terrestre développée par SpaceX.