in

Une explosion inexpliquée détectée dans une galaxie lointaine, très lointaine

Crédits Nasa

Une explosion mystérieuse et gigantesque vient d’être détectée par une équipe d’astronomes de l’Observatoire Chandra X-Ray de la NASA qui sondait la plus profonde image à rayons X jamais obtenue. Cette source émane d’un événement destructeur, mais jamais vu auparavant selon les chercheurs.

Bienvenue à 10,7 milliards d’années-lumière de distance, dans une galaxie lointaine, très lointaine. A priori, celle-ci n’a rien d’exceptionnel, mais en octobre 2014, elle devint tout d’un coup au moins mille fois plus lumineuse pendant quelques heures, avant de disparaître à nouveau dans l’oubli. Le problème, c’est qu’aucun phénomène connu des scientifiques ne peut expliquer un tel sursaut.

« Nous avons pu observer un tout nouveau type d’événement cataclysmique », déclarait il y a quelques jours l’astrophysicien Kevin Schawinski, de l’EPF de Zurich en Suisse. « La mystérieuse explosion était si puissante que pendant quelques minutes, la source de rayons X aura produit au moins mille fois plus d’énergie que toutes les étoiles dans cette galaxie. Mais depuis la découverte de cette source, nous avons je vous l’avoue un peu mal à comprendre son origine ».

Chandra/nasa

Perplexes, les chercheurs ont néanmoins quelques hypothèses qui pourraient expliquer cet événement cataclysmique. Trois, pour être plus précis. Et sur les trois hypothèses avancées, deux d’entre elles tournent autour des sursauts gamma (GRB), connus à ce jour pour être événements électromagnétiques les plus brillants dans notre Univers. Ces éclats peuvent notamment être libérés lors de l’effondrement d’une étoile très massive par la fusion de deux étoiles à neutrons ou par la fusion d’une étoile à neutrons avec un trou noir. Une troisième possibilité serait qu’un trou noir ait tout bonnement déchiqueté une étoile naine blanche.

Mais rappelons-le, il ne s’agit là que d’hypothèses et aucune de ces idées ne correspond ne parfaitement aux données récoltées. Grâce aux télescopes Hubble et Spitzer, les chercheurs ont pu restreindre la source de l’éclatement de rayons X à une petite galaxie située à environ 10,7 milliards d’années-lumière de la Terre dans une région du ciel nocturne nommée Champ profond de Chandra Sud, dans la constellation du Fourneau.

Les chercheurs prévoient maintenant d’analyser les données du télescope de l’Agence spatiale européenne XMM-Newton et du satellite Swift de la NASA pour tenter de trouver toute autre preuve d’un événement similaire qui se serait produit dans l’Univers et qui aurait échappé à la vigilance des chercheurs en raison de leur courte durée d’explosion.

Source