in

Exploration martienne : la NASA prévoit d’envoyer ses premiers astronautes en 2043 !

Crédits : National Geographic

Le projet d’exploration martienne de la NASA fait encore et toujours attendre les adeptes ! En effet, l’agence spatiale américaine veut envoyer ses premiers hommes sur Mars d’ici 2043, le temps de régler les problèmes techniques qui représentent encore un obstacle.

La NASA et l’exploration martienne

En juillet 2017, l’agence spatiale américaine admettait n’avoir pas assez de moyens financiers pour envoyer l’Homme sur Mars dans le but de l’explorer et de la coloniser. La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe après cinq années de communication et de développement en faveur de ce projet d’exploration spatiale. Et pourtant, quelques mois avant cette annonce, les deux chambres du Congrès américain avaient voté à l’unanimité un texte de loi orientant les futures missions de la NASA. Parmi ces missions, on retrouvait un voyage habité vers Mars en 2033.

En attendant, la NASA se concentre sur la mission Mars 2020 en construisant son rover qui sera doté d’une série de nouveaux instruments scientifiques de pointe. Cette nouvelle machine ressemblera par ailleurs beaucoup à Curiosity qui s’était posé sur la planète rouge en 2012. La mission Mars 2020 a pour but d’évaluer l’habitabilité de la planète et éventuellement repérer de potentielles traces de vie d’hier et d’aujourd’hui.

rover exomars 2020
Crédits : Capture YouTube / European Space Agency, ESA

Une nouvelle annonce décevante !

Lors d’une récente conférence de presse, l’ancien astronaute américain Tom Jones a annoncé que le budget actuel de la NASA ne pouvait par permettre de régler certains problèmes techniques avant 25 ans. Ainsi, cela reporte la première mission habitée de l’agence vers Mars en 2043. L’intéressé a principalement évoqué les nombreux dommages irréversibles qui impacteront le corps des astronautes.

En effet, le voyage vers Mars pourrait être bouclé en neuf mois en considérant les technologies actuelles et le moment où les planètes sont au plus proches l’une de l’autre. Or, les périodes d’apesanteur trop longues peuvent notamment causer un manque de calcium. De fait, cela impacte les os des astronautes. Par ailleurs, cela risque d’endommager leur rétine, ce qui peut engendrer une importante dégradation de la vue. Citons également les radiations solaires dont la dose absorbée durant un tel voyage serait équivalente à celle de toute une vie sur Terre !

Ainsi, Tom Jones estime qu’un quart de siècle est nécessaire afin de développer de nouvelles technologies destinées à résoudre ces problèmes. Il est par exemple question de mettre au point des systèmes de propulsion nucléaire. En effet, cela pourrait réduire drastiquement les temps de trajet. Enfin, reste également l’idée de concevoir un dispositif afin de permettre aux astronautes d’hiberner durant le voyage !

Sources : National GeographicHuffingtonPost

Articles liés :

Coloniser Mars, c’est (assurément) la contaminer

Une fois sur Mars, comment faire pour revenir sur Terre ?

Mars : de l’oxygène dans l’eau pourrait permettre aux microbes de respirer