in

Cet exosquelette comporte deux paires de bras bioniques supplémentaires

exosquelette
Crédits : capture YouTube / Inami Jizai body project

Au Japon, des chercheurs ont mis au point un exosquelette qui permet d’ajouter deux paires de bras à l’utilisateur. Selon les créateurs, cette invention pourrait permettre des applications multiples, notamment dans le cadre d’opérations de sauvetage.

Réduire l’écart entre l’homme et la machine

Depuis quelques années, les exosquelettes ont le vent en poupe et des recherches réalisent régulièrement des avancées dans ce domaine. Citons par exemple le Guardian XO, un exosquelette fabriqué en 2019 qui donne une force incroyable à son utilisateur. En 2022, des chercheurs américains ont quant à eux élaboré un type d’exosquelette très particulier. Boosté à l’IA, ce dernier est capable de s’adapter à la force musculaire d’une personne pour l’aider à marcher.

Plus récemment encore, un groupe de scientifiques affilié à l’Université de Tokyo (Japon) a conçu Jizai Arms, un exosquelette prenant la forme de bras bioniques qui s’attachent dans le dos. Personnalisable à volonté, l’engin aurait pour objectif de réduire l’écart entre l’homme et la machine dans un monde où les cyborgs auront de plus en plus leur place. « Jizai Arms est un système de membre robotique surnuméraire composé d’une unité de base portable avec six terminaux et des bras robotiques détachables », peut-on lire sur le site Web officiel du projet.

exosquelette 2
Crédits : capture YouTube / Inami Jizai body project

Une invention qui comporte un léger défaut

Selon Masahiko Inami, le principal auteur des travaux, ces bras bioniques permettraient aux utilisateurs d’effectuer des tâches qu’un être humain serait habituellement incapable de faire de manière naturelle. Or, les applications seraient assez variées, allant de l’augmentation de la capacité à porter des objets à l’amélioration des missions de recherche et de sauvetage. Pour les responsables du projet, l’exosquelette pourrait sauver des vies. La possibilité d’augmenter l’expression créative des humains a également été évoquée comme le montre la vidéo disponible en fin d’article.

Néanmoins, Masahiko Inami a souligné un petit défaut concernant son invention. Il affirme que dans la mesure où les bras bioniques sont parfaitement conçus pour s’intégrer au corps humain, il existe un risque que les utilisateurs s’y attachent peut-être un peu trop. Masahiko Inami explique en effet qu’enlever l’exosquelette pourrait être pénible après un certain temps d’utilisation. Il faut dire que l’exosquelette ne permet pas seulement à l’utilisateur de bénéficier de deux paires de bras supplémentaires. Il est effectivement possible de séparer l’engin en deux et de partager ainsi une paire de bras avec un second utilisateur grâce à un système de prises.

Voici la vidéo de présentation du projet Jizai Arms :