in

L’Everest est officiellement plus grand de 86 centimètres

La face Nord de l'Everest vue en direction du camp de base tibétain. Crédits : Luca Galuzzi / Wikipedia

La hauteur de l’Everest, point culminant de la planète, a augmenté de plusieurs centimètres ce mardi après que la Chine et le Népal se soient finalement mis d’accord après des années de débats. Officiellement, l’Everest s’élève désormais à 8848,86 mètres.

Pendant plusieurs décennies Chinois et Népalais se sont opposés sur la hauteur précise de l’Everest. D’un côté, les premiers l’estimaient à 8 844,43 mètres, tandis que les seconds la reconnaissaient à 8 848 mètres, se basant sur l’ascension d’Edmund Hillary et de Tenzing Norgay Sherpa le 29 mai 1953 et des mesures qui s’ensuivirent. Pourquoi un tel différend ? Parce que la Chine se concentrait jusqu’à présent sur la base rocheuse du sommet, tandis que le Népal prenait en compte son manteau neigeux.

De nouvelles mesures et un accord

Après des décennies de débats, les deux pays se sont finalement entendus suite à la publication de nouvelles mesures motivées par le fait que les mouvements des plaques tectoniques, dont un violent tremblement de terre en 2015, pourraient avoir altéré son altitude depuis plusieurs années.

Dans cet esprit, des experts et alpinistes népalais ont en effet grimpé l’Everest au printemps dernier. Tous ont alors passé environ deux heures au sommet à collecter des données. «L’ascension en soi de l’Everest est déjà une tâche exigeante, mais nous avons dû en plus le mesurer», a déclaré à Khim Lal Gautam, un responsable du service de topographie qui a même perdu un orteil en raison d’une gelure.

Puis cet été, des experts chinois sont montés à leur tour, tandis que les accès étaient fermés aux alpinistes en raison de la pandémie de Covid-19. Là encore, ces chercheurs ont collecté des données, qu’ils ont ensuite partagées avec les chercheurs népalais. Ensemble, ils ont ainsi déterminé une valeur moyenne entre les deux jeux de données, conformément aux méthodes scientifiques.

Ce mardi, lors d’une conférence de presse commune mardi à Katmandou, les deux pays ont ainsi convenu que l’altitude du « toit du monde » est désormais de 8 848,86 mètres. L’Everest gagne ainsi officiellement 86 centimètres du point de vue Népalais, et plus de quatre mètres comparés à l’altitude mesurée antérieurement par la Chine, qui considère aujourd’hui le manteau neigeux de la montagne.

everest
Crédits : Papa Lima Whiskey 2 / Wikimedia Commons

Des règles plus strictes

Rappelons au passage que le Népal a récemment décidé de durcir les normes et les conditions d’accès à l’Everest. Et pour cause, pas moins de onze personnes sont décédées pendant son ascension l’année dernière (neuf côté népalais et deux côté tibétain) en raison de leur inexpérience en alpinisme.

Jusqu’à récemment, chaque personne pouvant s’acquitter du paiement d’une somme de 10 000 dollars était autorisée à entreprendre l’ascension. Désormais, les candidats à l’obtention du permis devront présenter un certificat médical prouvant qu’ils sont en bonne santé et en excellente condition physique. Enfin, tous doivent également avoir déjà gravi un autre sommet du Népal dépassant les 6 500 mètres d’altitude.