in

Évaluer la santé de quelqu’un en fonction de sa démarche est-il possible ?

Crédits : Pixabay

Dans une récente étude, des chercheurs américains estiment être en mesure d’évaluer l’état de santé des individus en prenant en compte la vitesse de leur démarche naturelle ! Marcher vite serait donc un signe de bonne santé. Mais faut-il pour autant tenter d’augmenter sa cadence pour améliorer sa santé ?

Un nouveau critère d’évaluation de la santé ?

Lors d’une consultation, le médecin prend différentes informations, et intègre dans son bilan la pression artérielle du patient et son indice de masse corporelle (IMC), entre autres. Et si la vitesse de marche devenait un nouveau critère pour évaluer la santé d’un patient ? Des chercheurs de l’Université de Californie du Sud (États-Unis) ont justement mené une étude sur le sujet, comme l’indique un communiqué publié le 12 novembre 2018. Selon l’étude en question, la vitesse de marche permettrait de révéler des maladies cardiovasculaires ou des problèmes cognitifs.

La principale meneuse de l’étude, Christina M. Dieli-Conwright, explique que quelqu’un de malade aura davantage de difficultés à se mouvoir correctement après avoir perdu en force et en capacité de mouvement, que ce soit à cause du traitement ou de la maladie elle-même. Ainsi, un individu en bonne santé aura tendance à avoir une démarche naturelle plus souple et donc, plus rapide.

Crédits : Pixabay

Faut-il tenter de marcher plus vite ?

Si l’étude américaine indique que les individus en bonne santé marchent plus rapidement de façon naturelle, il ne faut pas forcément croire que le fait de marcher plus vite permet d’être en meilleure santé ! En revanche, une étude menée en Australie il y a quelques mois semble avoir fait un lien entre une marche à cadence moyenne ou rapide avec une réduction du risque de mortalité, notamment la celle causée par les maladies cardiovasculaires. La conclusion de ces recherches encourage donc à marcher plus vite.

Quoi qu’il en soit, les scientifiques de l’Université de Californie du Sud estiment qu’une baisse de la vitesse de marche ne peut être que mauvais signe, et cache sûrement quelque chose. Ainsi, il serait peut-être bon d’aller consulter dans ce cas précis. De manière générale, mieux vaut également respecter un programme de marche quotidien – peu importe la vitesse – pour garder la santé.

Sources : Futura SciencesTop Santé

Articles liés :

Les enfants devraient marcher sans chaussures plus longtemps

Un implant permet à un homme paralysé de marcher à nouveau

Marcher en mâchant du chewing-gum, une nouvelle technique pour maigrir ?