Le record d’accélération des véhicules électriques vient d’être pulvérisé

voitures électriques accélération
Crédits : École polytechnique fédérale de Zurich

Une petite monoplace construite par des étudiants de l’École polytechnique fédérale de Zurich et de la Haute école spécialisée de Lucerne vient de battre le record du monde d’accélération des véhicules électriques. La voiture aurait atteint les 100 km/h en moins d’une seconde, départ arrêté.

L’accélération des véhicules électriques

Vous le savez probablement : les véhicules électriques offrent souvent une accélération plus rapide que les véhicules à moteur à combustion interne. Les moteurs électriques produisent en effet un couple maximal dès le démarrage, contrairement aux moteurs classiques qui doivent atteindre un certain régime pour fournir leur couple maximal. Autrement dit, les véhicules électriques ont une réponse plus immédiate à l’accélération, offrant ainsi une sensation de puissance dès le départ.

En outre, beaucoup de ces véhicules sont équipés d’une transmission à vitesse unique, ce qui simplifie la gestion de la puissance du moteur et contribue à des performances constantes sur une gamme de vitesses. Enfin, cela n’a l’air de rien, mais les batteries des VE sont généralement placées dans le plancher du véhicule, ce qui abaisse le centre de gravité et améliore la répartition du poids. Cela peut ainsi contribuer à une meilleure tenue de route et à une accélération plus efficace.

En 2023, la voiture électrique de série qui propose la plus grande accélération n’est autre que la Tesla Model S Plaid avec un 0 à 100 km/h enregistré à 2,1 secondes. Cependant, certains prototypes sont conçus pour aller encore plus vite sur une courte distance. Il y a quelques jours, un groupe d’étudiants a d’ailleurs pulvérisé le record du monde.

Sous la barre de la seconde

Ce véhicule nommé Mythen, qui ne pèse que 140 kilogrammes, développe 240 kilowatts de puissance, soit environ 326 chevaux. Il a été pensé et construit par des étudiants de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et de la Haute école spécialisée de Lucerne. Tous les composants, des circuits imprimés au châssis et à la batterie, ont été développés par les étudiants eux-mêmes.

Au volant du véhicule se trouvait Kate Maggetti, une amie des étudiants impliquée dans le projet. Elle a été choisie en raison de son faible poids et de sa volonté de relever le défi. Couvrant une distance de 12,3 mètres au Switzerland Innovation Park à Duebendorf, en face de l’atelier des étudiants, la jeune femme aurait ainsi propulsé le Mythen de 0 à 100 km/h en seulement 0,956 seconde.

À titre de comparaison, le précédent record du monde était de 1,461 seconde. Il avait été établi en septembre 2022 par une équipe de l’Université de Stuttgart. Des responsables du Guinness Book ont depuis confirmé le record.