in

Une étude surprenante sur la communication et les méthodes de chasse des dauphins

Crédits : Andrea Izzotti / iStock

Récemment, des scientifiques ont attaché des caméras à plusieurs dauphins qui avaient préalablement reçu un entraînement de la part de la marine des États-Unis. L’objectif de ce projet était d’en apprendre davantage concernant leurs stratégies de chasse, mais également leur communication.

Une utilisation de la vue et du son en fonction des distances

Les dauphins sont des animaux très populaires, si bien qu’ils apparaissent assez souvent dans la presse scientifique. En 2022, une étude a par exemple démontré que les dauphins étaient capables de reconnaître leurs amis à distance grâce au goût de leur urine et pas seulement à l’aide de la signature de leurs sifflets. D’autres travaux ont aussi apporté une première preuve d’automédication chez ces cétacés. Cette fois, les recherches ont été pilotées par la National Marine Mammal Foundation à San Diego (États-Unis) et l’US Navy, et publiées dans la revue PLOS One le 17 août 2022. Les chercheurs ont ici installé des caméras sur le dos de six dauphins ayant reçu un entraînement de la marine américaine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au-delà de leurs capacités de communication hors du commun, et malgré les apparences, les dauphins sont de terribles chasseurs.

Selon les résultats de l’étude, les dauphins utilisent en effet à la fois la vue et le son pour repérer leurs proies. À distance, ces animaux ont recours à l’écholocation et lorsque les distances se réduisent, la vision accompagne l’écholocation. Par ailleurs, les chercheurs ont indiqué qu’un des cétacés a dévoré pas moins de huit serpents de mer à ventre jaune, une espèce venimeuse, durant le temps d’observation. Toutefois, l’étude précise tout de même que ce comportement reste inhabituel, car les dauphins utilisés ici évoluent habituellement en captivité.

dauphin
Crédits : slowmotiongli / iStock

Pression négative et cri de victoire des dauphins

Il faut savoir que le dauphin a une technique de chasse très particulière. À l’aide des muscles de sa gorge, il aspire sa proie et l’engloutit alors qu’elle continue de se débattre. Cette technique d’aspiration est possible grâce à la pression négative qui se crée lorsque l’animal ouvre sa bouche et déploie sa langue. Si le comportement concernant la consommation de serpents de mer semblait inhabituel, les méthodes de chasse étaient quant à elles sensiblement les mêmes que celles des dauphins sauvages.

Comme l’explique le principal auteur de l’étude Sam Ridway, les dauphins qui chassaient ensemble « cliquaient » à des intervalles de 20 à 50 millisecondes. Lorsque le groupe s’approchait de leurs proies, les intervalles se réduisaient pour donner une sorte de bourdonnement et au contact des poissons, ce même bourdonnement accompagné de couinements était presque constant, jusqu’à la fin du repas. Pour les scientifiques, il s’agirait d’un genre de cri de victoire.