in ,

Une étude révèle que les poissons pourraient avoir une personnalité propre à chaque individu

Crédits : iStock

Selon une étude britannique, les poissons ont une personnalité plutôt complexe et les individus peuvent réagir différemment face à un danger. Ainsi, certains seraient par exemple plus téméraires que d’autres.

L’étude en question a été réalisée par des chercheurs du Centre for Ecology and Conservation (CEC) de l’Université d’Exeter (Royaume-Uni) ayant fait l’objet d’une publication de l’établissement le 25 septembre 2017. En étudiant un groupe de guppys, des petits poissons originaires d’Amérique du Sud supportant aisément la vie en aquarium, les chercheurs ont découvert que chacun de ces poissons avait une manière bien à lui de répondre au stress, et ce, même dans le cas de situations variées.

Les guppys ont été plongés dans un environnement étranger puis ces derniers ont adopté des attitudes différentes face à une situation de stress. Certains essayaient de se cacher, d’autres de s’enfuir tandis que certains n’avaient pas peur d’explorer les lieux bien que la prudence semblait être de mise. Lorsque l’environnement change, la tendance observée est étonnante :

Crédits : Université d’Exeter

« Le comportement de tous les guppys a changé en fonction de la situation. Par exemple, tous sont devenus plus prudents dans des situations plus stressantes, mais les différences relatives entre les individus sont restés intactes » explique le Dr Tom Houslay, principal auteur de l’étude.

Ainsi, peu importe le degré de stress occasionné par l’environnement ou la nature de la situation, chacun gardera sa propre personnalité et sa propre façon de réagir. Par ailleurs, les recherches se poursuivent actuellement et les scientifiques tentent désormais de comprendre quelle est la part de la génétique des poissons et celle liée à l’environnement entrant en considération dans la détermination de ces différents comportements. Le but final est de mieux comprendre le processus d’évolution des guppys et de déterminer si les différentes attitudes adoptées persistent durant cette même évolution.

Sources : Sciences et AvenirMashable