in

Pourquoi des étoiles naissent-elles seules et d’autres dans des amas stellaires ?

Crédits : NASA, ESA, and the Hubble Heritage Team (STScI/AURA) / William Blair (Johns Hopkins University)

Certaines étoiles naissent toutes seules, tandis que d’autres se retrouvent dans des amas stellaires. Une équipe d’astronomes a découvert que cette différence dépendait de la distance de l’étoile du centre de sa galaxie.

Une équipe de chercheurs, menée par l’astronome Angela Adamo, de l’université de Stockholm, a étudié la galaxie spirale Messier 83, qui se situe à 15 millions d’années-lumière de notre planète, et ses milliers d’amas stellaires, qui ont été cartographiés. Ils ont alors découvert que la probabilité pour qu’une étoile soit accompagnée par d’autres, dans un amas stellaire, varie selon la distance de l’astre du centre de sa galaxie.

À une distance de 4 000 années-lumière du centre de cette galaxie, 19 % des jeunes étoiles sont nées dans des amas stellaires, tandis qu’à 13 000 années-lumière, seulement 7 % le sont. Plus la distance du centre de la galaxie est grande, plus les étoiles sont peu nombreuses à naître dans un amas stellaire.

Pourquoi naissent-elles plus souvent parmi d’autres dans les régions proches du centre ? Les gaz moléculaires qui permettent la formation des étoiles se trouvent davantage dans les régions proches du centre des galaxies en spirale : un amas stellaire peut donc plus facilement se former près du centre grâce à cette concentration en gaz.

Seule la galaxie M83 a été étudiée, mais les astronomes pensent que d’autres peuvent révéler les mêmes données. L’étude a été publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, le 27 mai 2015.

ESO/IDA/Danish 1.5 m/R. Gendler, S. Guisard et C. Thöne
Crédits : ESO/IDA/Danish 1.5 m/R. Gendler, S. Guisard et C. Thöne

Sources : Royal Astronomical SocietyJournal de la Science.

– Illustration principale : NASA, ESA, and the Hubble Heritage Team (STScI/AURA) / William Blair (Johns Hopkins University)