in

Une étoile disparait subitement des radars, mais que lui est-il arrivé ?

L'étoile N6946-BH1 avant et après. Crédit : NASA / ESA / C. KOCHANEK

Une étoile qui devait normalement finir ses jours en supernova a surpris les astronomes en passant visiblement directement par la case trou noir sans laisser de traces, révélant un nouveau sort pour certaines étoiles : “l’échec massif”.

Bien que les chercheurs comprennent depuis longtemps comment les trous noirs peuvent se former à partir de l’effondrement d’étoiles massives, il reste encore des choses à savoir sur les processus en cours ou même sur le fait de pouvoir identifier les étoiles qui risquent de finir leur vie en un point sombre et très dense. L‘étoile N6946-BH1, par exemple, 25 fois plus massive que notre soleil et située à 22 millions d’années-lumière de la Terre, aurait dû exploser dans une supernova très brillante. Selon les modèles établis du moins. Il semblerait pourtant que la géante rouge soit passé directement par la case trou noir sans laisser de traces.

Objet d’une enquête menée en 2009 par des chercheurs utilisant le grand télescope binoculaire en Arizona, N6946-BH1 aurait en effet brillé pendant quelques mois avant de complètement disparaître six ans plus tard, en 2015. Compte tenu de sa masse, l’étoile aurait dû finir en supernovae de type II, c’est-à-dire une étoile effondrée une fois son carburant brûlé, qui ne produit plus suffisamment de chaleur pour surmonter sa propre compression gravitationnelle. Les astronomes s’attendaient ensuite à ce qu’un trou noir se forme à partir de ses restes. Au lieu de ça, l’étoile aurait émis un “gémissement” plutôt qu’un “Bang”; une sorte de supernovae “ratée”.

L’étoile N6946-BH1 avant et après. Crédit : NASA / ESA / C. KOCHANEK

Ce type “d’échec massif” dans une galaxie voisine pourrait expliquer pourquoi les supernovas provenant des étoiles les plus massives sont si rares selon Christopher Kochanek, professeur d’astronomie à l’Ohio State University. Selon lui, environ 30 % de ces étoiles pourraient s’effondrer pour devenir des trous noirs sans passer par le stade de la supernova.

Source