in ,

Éthique et éco-responsabilité : les tendances majeures du E-commerce en 2019 ?

"Kit zéro déchet" - Capture de la recherche sur Etsy


Les résultats du rapport international “The Future Shopper 2019”, présentant les tendances 2019 du e-commerce, viennent d’être publiés. Il révèle notamment des évolutions positives dans le comportement des e-acheteurs par rapport à l’éthique et l’environnement. Voici quelques extraits chiffrés.

Comment l’étude a-t-elle été réalisée ?

Le rapport “The Future Shopper 2019” a été produit pour répondre à des questions posées par de grandes marques présentes sur le net. Il vise à réunir des données relatives aux phases clés de l’expérience d’achat en ligne. Cette étude a été menée par le cabinet de conseil Censuwide et commandée par l’agence de conseil en e-commerce Wunderman Thompson. Censuwide a enquêté auprès de plus de 15.000 acheteurs en ligne vivant aux Etats-Unis, au Royaume Uni, en Espagne, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne (2000 personnes dans chaque pays), en Belgique et en République Tchèque (1500 personnes dans chaque pays).

 

Les répondants sont des consommateurs achetant en ligne au moins une fois par mois. Ils ont été interrogés entre janvier et février 2019.

 

Achats en ligne : les tendances en chiffres pour 2019


L’étude s’intéresse à plusieurs phases clés de l’achat en ligne : où les consommateurs puisent-ils leur inspiration ? Où font-ils leur shopping et qu’achètent-ils en ligne ?

 

Où les internautes trouvent-ils l’inspiration ?

 

Les auteurs du rapport révèlent que les moteurs de recherche constituent la première source d’inspiration en matière d’achat pour 51% des consommateurs en ligne des pays concernés. Ensuite viennent les sites de marque (33%) et les réseaux sociaux (32%).

 

“The Future Shopper 2019” – Wunderman

Toutefois, la génération Z, formée par les 16-24 ans, se comporte différemment. Pour 49% d’entre eux, ce sont dans les réseaux sociaux qu’ils puisent l’inspiration de leurs achats en ligne. Dans ce cadre, ils ne sont que 36% à utiliser les moteurs de recherche.

Où les internautes cherchent-ils les produits qu’ils veulent ?


56% des répondants à l’enquête ont déclaré rechercher leurs produits sur Amazon
, mais 49% d’entre eux utilisent aussi ou seulement les moteurs de recherche. En France, ils sont 68% à consulter Amazon pour comparer les prix d’un produit et de la livraison, et ils sont 47% à comparer les prix via les moteurs de recherche.

 

Amazon serait-il devenu incontournable ? Il est intéressant de souligner que 73% des répondants consultent les prix et les commentaires sur Amazon même lorsqu’ils achètent sur d’autres sites ou en magasin. Les marques et surtout les sites d’achat en ligne vont devoir prendre ces données en compte dans leurs stratégies marketing.

 

Des tendances d’achat éthique et durable

 

Mine de Rosh Pinah
Mine de zinc Rosh Pinah – Crédits : Hp.Baumeler – Wikimedia


Les limites d’Amazon


Amazon
reste aujourd’hui l’outil web le plus utilisé pour rechercher un produit, comparer les prix et les avis. Mais la plateforme américaine ne fait plus l’unanimité partout, surtout depuis que le scandale à propos des conditions de travail des employés a éclaté.

 

De plus, nombreux sont les produits qui viennent de plus loin que la France ou l’Europe, avec des délais de livraison parfois très longs (3 semaines depuis la Chine) et une qualité laissant parfois à désirer.

 

Enfin, les e-consommateurs sont davantage attirés par des produits locaux ou nationaux, mais on ne peut pas choisir le pays de fabrication ou d’envoi d’un produit sur la plateforme. Dans la génération Z (16-24 ans), ils sont 53% à préférer faire leurs achats auprès de marques ou de détaillants qui possèdent un magasin physique.

 

D’après les résultats de l’enquête, les jeunes semblent se sentir davantage concernés par les questions d’ordre éthique et environnemental. Or, le système d’Amazon met des produits du monde entier en concurrence en dépit des différences de niveaux de vie entre les pays, entre autres.

 

Des lacunes qui pourraient coûter gros au géant d’Internet, puisque le mouvement WACD, “What Amazon Can’t Do” (“ce qu’Amazon ne peut pas faire”) gagne du terrain auprès de cette génération Z. Et à l’image de Greta Thunberg, 16 ans, fervente militante pour le climat, elle possède beaucoup d’influence !

 

 

Une forte demande en produits durables et d’éthique en entreprise

 

cadeau zéro déchet
Crédits : Monicore – Pixabay

 

L’étude The Future Shopper 2019 précise que “les valeurs des consommateurs influenceront fortement le comportement d’achat et celui des marchands.”


Les résultats montrent que
55% des sondés ont déclaré que l’éthique et la morale des marques pèsent dans la décision d’achat, une part qui passe à 58% chez les 35/44 ans.

 

Crédits : The Future Shopper 2019 – Wunderman


Enfin,
45% choisissent des marques et des entreprises soucieuses de l’environnement, autrement dit l’éco-responsabilité entre au cœur des préoccupations dans la décision d’achat. Une merveilleuse nouvelle pour la planète.

 

“Les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’empreinte écologique et éthique de leurs achats, y compris les achats numériques et ses impacts « réels ou cachés », sans oublier le coût du eCommerce et du consumérisme en général.” – Etude, The Future Shopper 2019

Par exemple, ils vont préférer des produits plus écologiques, moins énergivores voire autonomes, plus durables dans le temps, plus naturels, voire biologiques, sans emballage ou avec un emballage recyclable ou biodégradable… C’est une des raisons pour lesquelles les produits zéro déchet ont le vent en poupe.

 

hygiene feminine 0 déchet
Kit hygiène feminine 0 déchet – Crédits : Vanessa Ramirez – PxHere

L’éthique et les valeurs de l’entreprise qui produit ou vend le produit entre aussi en jeu dans la décision d’achat. Par exemple, on va préférer acheter un produit à une entreprise qui recycle tous ses déchets, qui utilise de l’énergie renouvelable ou qui lie des partenariats avec des associations.

Ainsi, ils sont de plus en plus nombreux à prendre le pari de la solidarité, comme Prizle qui propose de soutenir gratuitement l’association de son choix en effectuant des achats sur ses sites partenaires.

“Les consommateurs récompensent les marchands qui font écho à leur système de valeurs.” – Etude, The Future Shopper 2019

 

Source : Agence Wunderman Thompson

Articles liés :

Greta Thunberg réagit au record de chaleur en France : “Ce n’est que le début”

En Martinique, on veut produire du carton et du bois avec des algues sargasses !

Comment utiliser Internet de façon plus écologique ?