in ,

États-Unis : une université américaine contraint ses étudiants à porter un bracelet intelligent

Crédits : Pixabay

Dans l’état de l’Oklahoma, il existe une université privée où les étudiants doivent obligatoirement porter un bracelet connecté. Le but? Surveiller les étudiants quant à la régularité de leurs activités physiques et sportives.

Cette décision a été prise tout récemment à l’Université Oral Roberts située dans la ville de Tulsa dans l’état de l’Oklahoma. Ici, il est obligatoire de faire du sport régulièrement et les étudiants doivent respecter des objectifs chiffrés. Pour cette université américaine, il s’agit de maintenir ses membres en forme. Depuis peu donc, les étudiants doivent obligatoirement porter un bracelet connecté FitBit.

Les bracelets FitBit permettent, suivant la gamme, de se familiariser au fitness au quotidien ou pour les plus actifs, de contrôler ses performances sportives. L’université a opté pour le FitBit Charge HR, permettant de gérer des entrainements sportifs et d’autres activités physiques, de mettre en place un suivi des performances ou encore d’analyser la qualité du sommeil.

Le bracelet FitBit Charge HR
Crédits : Oral Roberts University / FitBit

Depuis l’automne 2015, l’Université Oral Roberts applique cette mesure, mais elle est devenue obligatoire tout récemment, comme l’indique le Washington Post dans un article du 2 février 2016. Les objectifs chiffrés imputés aux étudiants sont quantifiés chaque semaine. Ainsi, ils doivent hebdomadairement effectuer une moyenne de 10.000 pas et 150 minutes d’activité physique soutenue. Le bracelet FitBit permet de mesurer cela en comptabilisant les battements du cœur et d’intégrer les notes d’EPS des étudiants. Néanmoins, pendant les vacances d’été, les étudiants sont « tranquilles » puisque les données ne sont pas collectées.

« Former des dirigeants investis du Saint-Esprit à travers une éducation complète afin d’impacter le monde avec la guérison de Dieu », telle est la « mission » de l’Université Oral Roberts.

L’Université Oral Roberts est une faculté privée à caractère religieux. En effet, l’établissement a été créé en 1963 par Oral Roberts, un ancien prédicateur chrétien évangélique mort en 2009, également membre du mouvement « christianisme charismatique » et qui s’adonnait au télévangélisme, un phénomène à l’origine spécifiquement américain prenant la forme d’émissions de télévision régulières. Ainsi, dans cette faculté, les 3500 étudiants ont l’interdiction de boire de l’alcool, fumer et avoir des relations sexuelles avant le mariage, en plus de devoir désormais porter le fameux bracelet FitBit.

De son vivant, Oral Roberts obligeait déjà ses étudiants à faire du sport, dont le contrôle se faisait par un système de points à coefficient variable suivant les différents sports. Par exemple, une course de 10 minutes avait une valeur de 3,5 points, et chaque étudiant devait marquer entre 30 et 50 points par semaine et mesurer lui-même leur fréquence cardiaque.

« La méthode du papier et du stylo n’était pas très précise », explique le professeur de sport Fritz Huber au Washington Post.

Selon l’équipe pédagogique de cette université, les bracelets FitBit simplifient le processus même si son prix (150 dollars) était un obstacle il y a deux ans lors de la phase d’expérimentation. Côté « intrusion », l’université indique enregistrer sur l’ordinateur seulement le rythme cardiaque et le nombre de pas effectués par les étudiants.

Sources : WashingtonPostLes ÉchosTom’s Guide