in

États-Unis : une compagnie aérienne refait voler l’avion maudit : le Boeing 737 MAX

Crédits : Boeing

Alors que le controversé Boeing 737 MAX a déjà repris du service début décembre 2020 notamment au Brésil, une première compagnie aérienne étasunienne a également relancé l’avion maudit. Absent depuis début 2019, le 737 Max a toutefois effectué un retour en dents de scie. En effet, un incident heureusement sans gravité a été relevé.

Retour commercial aux États-Unis

Ce 29 décembre 2020, un Boeing 737 MAX a transporté des passagers pour le compte de la compagnie aérienne American Airlines. Il s’agissait d’une liaison intérieure entre Miami et New York, embarquant 172 passagers sans compter le personnel de bord. Comme l’expliquait Air Journal la veille du décollage, il s’agit du tout premier vol d’un Boeing 737 MAX opéré par une compagnie étasunienne depuis début 2019. Rappelons que ce modèle faisait l’objet d’une interdiction de vol depuis près de deux ans. Or, celle-ci a été levée par l’Autorité fédérale de l’aviation (FAA) aux États-Unis en novembre 2020.

À l’origine de cette interdiction, deux terribles crashs ayant fait près de 350 victimes au total. Il s’agissait des vols 610 Lion Air et 302 Ethiopian Airlines des 29 octobre 2018 et 10 mars 2019. Après ces accidents, Boeing est entré dans la plus importante crise de son histoire, sur fond de crise sanitaire en raison de la pandémie de coronavirus SARS-CoV-2.

Boeing 737 Max
Crédits : Acefitt / Wikipedia

Un retour de la confiance très lent

Le retour du 737 MAX s’est fait au Brésil début décembre 2020. La compagnie Gol Airlines a assuré un vol interne entre les villes de São Paulo et Porto Alegre. Avant cela, quelques vols d’essai ont eu lieu afin de préparer les appareils. D’autres vols de démonstration avaient vocation à rassurer des consommateurs plutôt méfiants à l’égard de ce modèle. Néanmoins, ce regain de confiance devrait arriver très lentement. En effet, un nouvel incident a été déploré quelques semaines après la remise en service du 737 MAX.

Le 25 décembre 2020, un 737 MAX d’Air Canada effectuait un vol test entre Marana (Arizona, États-Unis) et Montréal (Canada). Toutefois, le vol a été dérouté puis forcé d’atterrir à Tucson, en Arizona. Heureusement, plus de peur que de mal pour les trois membres d’équipage à bord. La raison de l’incident ? Une baisse de pression hydraulique dans le réacteur gauche. Néanmoins, il ne s’agissait pas d’un problème faisant partie de ceux ayant poussé les autorités aériennes à interdire le 737 MAX en 2019.

Si aux États-Unis, la FAA a autorisé le retour commercial du 737 MAX, ceci n’est pas encore le cas au Canada. Le gouvernement de ce pays a approuvé les modifications de Boeing sur l’appareil mais semble vouloir patienter avant de prendre sa décision finale. En Europe, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) ne se prononcera qu’à la mi-janvier. Le retour du 737 MAX sera donc peut-être confirmé sur le continent. Si tel est le cas, l’agence a déjà affirmé vouloir suivre l’avion de près et ainsi prévenir de manière précoce les éventuels problèmes à venir.