in

États-Unis : un candidat à la présidence défend son idée d’arme à feu à reconnaissance biométrique !

Crédits : Obama White House / National Archives

Candidat aux présidentielles Américaines de 2020, Joe Bidden a évoqué ses idées concernant un pistolet intelligent. Il s’agit d’une arme qui pourra être seulement actionnée par son propriétaire grâce à son empreinte biométrique !

Une arme à reconnaissance biométrique

La 59e élection présidentielle des États-Unis aura lieu en novembre 2020. Or, un débat a été organisé tout récemment entre les candidats démocrates. Joe Biden, vice-président des États-Unis de 2009 à 2017, se trouvait parmi eux. Au cours du débat, ce dernier a évoqué puis défendu une idée visant à limiter les violences armées : un pistolet à reconnaissance biométrique.

Aucune arme ne devrait pouvoir être vendue à moins que votre empreinte biométrique ne puisse appuyer sur la gâchette“, a déclaré l’homme politique, des propos rapportés par The Verge.

Au cours de ce débat, Joe Biden a fait d’autres déclarations qui ne sont pas passées inaperçues. En effet, il a également déclaré que le véritable ennemi était davantage incarné par les fabricants d’armes plutôt que par la National Rifle Association (NRA), le puissant lobby des armes à feu outre-Atlantique. Aussi, l’intéressé a rappelé que le port d’une arme à feu est inscrit dans le droit constitutionnel.

arme pistolet
Selon Joe Bidden, des armes à feu à reconnaissance biométrique permettraient de réduire les violences armées
Crédits : Pexels / Skitterphoto

Chaque arme devrait être biométrique

Joe Bidden évoque cette solution depuis le début de sa campagne. En revanche, c’est la première fois que ce dernier développe l’idée durant un débat. Ainsi, il n’est pas question pour lui d’interdire le port d’arme. Cependant, il voudrait faire en sorte que seul le propriétaire de l’arme puisse l’utiliser. À l’en croire, si chaque arme mise en circulation se retrouve dotée d’un système de reconnaissance biométrique, il sera plus facile d’identifier son propriétaire et donc le coupable.

Une idée similaire avait déjà été évoquée pendant la présidence d’Obama (2009-2017) par le sénateur Ed Markey en 2016. Ceci avait débouché sur un ordre exécutif du chef d’état contraignant les départements de la Défense, de la Justice et de la Sécurité intérieure à effectuer ou parrainer de nouvelles recherches dans le domaine des armes à feu intelligentes.

Rappelons également que le  sénateur Ed Markey avait fait parler de lui en 2018. Il était alors monté au créneau contre le programme d’impression d’armes en 3D du très controversé Cody Wilson. À cause de programme, les armes en plastique deviennent faciles à fabriquer. En plus ce cela, elles sont sans numéro de série et indétectables. De fait, elles pourront être fabriquées par pratiquement n’importe qui.

Sources : The VergeSiècle Digital

Articles liés :

Un étudiant américain a créé une arme “intelligente” pour éviter des accidents

États-Unis : l’intelligence artificielle pour prévenir les prochaines tueries

Selon une étude, les jeux vidéo ne seraient pas responsables de la violence chez les jeunes