in

Les États-Unis travaillent sur un concept de mini-réacteur nucléaire portable

Crédits : distelAPPArath / Pixabay

Le nucléaire apparaît pour beaucoup comme étant une alternative aux énergies fossiles. L’armée des États-Unis désire ainsi mettre au point des générateurs atomiques portatifs. Un prototype est d’ailleurs déjà en cours de fabrication.

Un défi technologique

Que ce soit pour déplacer ses soldats, ses navires, ses tanks et ses avions ou encore entretenir une base militaire, l’armée des États-Unis a besoin d’une quantité phénoménale d’énergie. Or, le département de la Défense (DoD) a expliqué dans un communiqué du 15 avril 2022 vouloir faire en sorte que cet apport énergétique ne soit plus une source de préoccupation, d’où l’idée de transporter une mini-centrale nucléaire en permanence. Le bureau des capacités stratégiques du DoD travaille ainsi actuellement dans la construction d’un prototype au sein du Laboratoire national de l’Idaho. L’objectif du prototype sera de démontrer son efficacité dans des conditions réelles d’utilisation.

Le Project Pele prendra la forme d’un micro-réacteur dit « de quatrième génération » et la principale difficulté quant à sa mise au point est son côté portatif. Ainsi, ce dernier se doit d’être beaucoup plus petit que les réacteurs habituels, il doit également pouvoir se mettre en marche et s’arrêter rapidement. Le DoD désire par ailleurs un engin dont la puissance sera comprise entre trois et cinq mégawatts. Surtout, il faudra qu’il puisse se mettre en route en quelques jours et s’arrêter dans un laps de temps similaire.

Kilopower
En 2018, la NASA évoquait déjà des travaux concernant un mini-réacteur nucléaire à envoyer sur Mars dans un futur plus ou moins proche. Baptisé Kilopower, ce réacteur devrait alimenter des robots-bâtisseurs ayant pour mission de construire la colonie martienne.
Crédits : NASA

Un réacteur pas seulement destiné à un usage militaire

Côté logistique, le DoD pense a transporter ce type de réacteur en train, en camion, voire en avion. Concrètement, il devrait être possible  de rendre une base militaire autonome en énergie, et ce, peu importe sa position dans le monde. Le DoD explore cette piste, car le concept de mini-réacteur nucléaire peut permettre de mettre en place une importante source d’énergie très rapidement et de la déplacer en cas de besoin.

Toutefois, dans un contexte de réchauffement climatique et de sécurisation de l’approvisionnement en énergie, le Project Pele ne devrait pas seulement profiter à l’armée, mais aussi au secteur commercial. En revanche, il faudra se montrer patient avant de voir arriver ce type de réacteur. Effectivement, si le DoD travaille déjà sur le prototype, la société qui le construira n’a pas encore été désignée.