in ,

États-Unis : les citoyens bientôt obligés de se soumettre à la reconnaissance faciale pour voyager ?

Certains pays comme l'Allemagne avaient prévu de déployer cette technologie dans des gares et des aéroports Crédits : U.S. Customs and Border Protection / Flickr

Alors que la reconnaissance faciale fait l’objet d’un âpre débat aux États-Unis, il se pourrait bien que les voyageurs s’y plient prochainement. Ceci implique de se laisser prendre en photo avant de prendre l’avion ! Toutefois, un sénateur a décidé de contrer cette mesure.

Tous les voyageurs concernés !

En avril 2019, nous évoquions le fait que d’ici à 2023, pas moins de 97 % des aéroports aux États-Unis utiliseront la reconnaissance faciale. Aujourd’hui, cette technologie équipe déjà une quinzaine d’aéroports dans le pays. Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a annoncé cette mesure, désirant appréhender plus facilement les étrangers ayant dépassé la limite de leur visa. Or, pas moins de 60 000 personnes se rendent chaque année coupables de ce genre d’infraction aux États-Unis.

Comme le révèle CNN dans un article du 4 décembre 2019, le département de la Sécurité intérieure américaine a fait une nouvelle annonce concernant la reconnaissance faciale. Cette fois, il s’agit de prendre en photo toutes les personnes entrant ou quittant le pays, et ce même les citoyens étasuniens. Le but ? Alimenter une base de données liée à système de reconnaissance faciale.

reconnaissance faciale
L’Aéroport intercontinental George-Bush de Houston, un des premiers du pays a avoir été équipé de la reconnaissance faciale.
Crédits : U.S. Customs and Border Protection / Flickr

Un sénateur contre-attaque

Ce projet de la Sécurité intérieure devrait être appliqué dès le mois de juillet 2020. Toutefois, cette nouvelle mesure ne plaît pas à tout le monde, entre autres au sénateur démocrate Edward Markey. Après l’annonce de la Sécurité intérieure, l’intéressé a rapidement déclaré vouloir rédiger un texte de loi destiné à entraver le projet. L’objectif est d’éviter que les citoyens américains soient contraints de fournir leur identité à un système de reconnaissance faciale.

Cette mesure de la Sécurité intérieure sera-t-elle appliquée ou abandonnée ? Nul ne le sait, toutefois plusieurs réponses devraient faire surface dans les prochains mois. Au jour d’aujourd’hui, les étasuniens ont tout à fait le droit de refuser d’être photographiés. Néanmoins, peut-être que ceci sera amené à changer dans un futur proche.

Selon le département de la Sécurité intérieure, la biométrie représente la technologie la plus efficace en termes de sécurité aux frontières. Par ailleurs, il souligne que les photos utilisées pour l’identification sont effacées dans les 12 heures.

Source

Articles liés :

Pour obtenir un visa aux États-Unis, il faudra donner l’accès à vos réseaux sociaux !

San Francisco ne veut pas de la reconnaissance faciale dans son espace public !

Air France va tester la reconnaissance faciale à la place des cartes d’embarquement