in

États-Unis : l’armée veut créer un lanceur pour tester des technologies hypersoniques !

Crédits : Official United States Air Force Website

Outre-Atlantique, on désire avancer rapidement sur le développement et la maîtrise de technologies hypersoniques. Pour ce faire, l’armée de l’air des États-Unis a lancé un nouveau programme.

D’un point de vue militaire, le futur se fera avec les technologies hypersoniques. C’est pourquoi plusieurs nations se sont lancées dans cette nouvelle course – dont les États-Unis. Selon un communiqué publié le 4 octobre 2018 par l’armée de l’air américaine, celle-ci désire accélérer le développement de ces technologies, et a lancé un nouveau programme afin d’y parvenir.

En réalité, il s’agit d’un projet déjà existant, mais dont l’armée de l’air a récemment pris le contrôle. Ce programme est relatif au lanceur hypersonique GOLauncher1 (GO1), à l’origine mené par la société Generation Orbit Launch Services spécialisée dans l’aéronautique. Ce lanceur a pour l’occasion été rebaptisé X-60A, et celui-ci est prévu pour faire office de démonstrateur.

En effet, le X-60 devra permettre de valider plusieurs technologies hypersoniques lors de nombreux tests. Des technologies dont les détails manquent bien évidemment, car il s’agit de données sensibles. Il faudra donc s’attendre dans les prochaines années à des démonstrations hypersoniques effectuées en haute altitude, avec un premier essai dès la fin de l’année 2019.

Pour la partie technique, il faut savoir que le X-60A est un lanceur à étage unique conçu pour être lancé à partir d’un avion porteur tel que le Gulfstream III. Son moteur n’est autre que le Hadley – mis au point par Ursa Major Technologies – à propulsion liquide, dont le carburant est composé de kérosène et d’ergols d’oxygène. Quid de sa vitesse ? Le X-60A devrait atteindre une vitesse comprise entre Mach 5 (plus de 6000 km/h) et Mach 8 (plus de 9700 km/h).

Il s’agit pour l’armée de l’air d’assurer un développement efficace et rapide des technologies hypersoniques en testant ces dernières en plein vol. En effet, en raison des vitesses élevées, nombreux sont les dispositifs qui ne peuvent pas être testés au sol.

Sources : Next Big FutureFutura Sciences

Articles liés :

La Chine a testé avec succès son avion hypersonique Starry Sky-2

Boeing a dévoilé son nouveau concept d’avion hypersonique pouvant voler à Mach 5 !

Le retour des avions supersoniques représente-t-il une menace pour l’environnement ?