in

États-Unis : la légende des enfants aux yeux noirs

Crédits : Pixabay

Une légende urbaine provenant des États-Unis est alimentée depuis plus de 15 ans par des témoignages : les « enfants aux yeux noirs » ou Black Eyes Kids, dont l’allure semble venir d’un autre temps.

Des témoignages relatant l’existence de ces enfants aux yeux noirs font souvent état d’une situation comparable à celle-ci : la personne entend quelqu’un frapper à la porte de manière légère, régulière et inlassable, se présente pour lui ouvrir, et tombe alors sur deux enfants ayant l’air d’avoir une dizaine d’années. Leurs vêtements semblent provenir d’un autre âge, tandis que leur regard fixe le sol. Les enfants demandent alors à entrer afin de téléphoner à leur mère, car ils sont perdus. Mais lorsqu’ils relèvent leur regard, la personne se trouve alors tétanisée par la peur lorsqu’elle se rend compte qu’il ne contient ni iris, ni pupille.

C’est alors que les enfants se montrent plus insistants, mais dans un élan de courage, la personne se détourne de leur regard et ferme la porte. En regardant dans le judas, elle se rend alors compte de leur disparition. Ce type de témoignage a été abondamment récolté aux quatre coins des États-Unis, tandis que quelques récits similaires proviennent d’Australie.

Cependant, un autre type de témoignage a été recueilli par hasard, lors d’une émission de radio américaine baptisée Midnight in the Desert’ s, le 24 juillet 2015. Cette émission traite du paranormal a est animée par le journaliste Art Bell. Voici le récit d’un auditeur ayant contacté l’émission lors de la plage destinée au libre échange (radio libre) :


« Chaque fois que cela m’arrive, je perds un peu de qui j’ai l’habitude d’être, Mr Bell. Chaque fois qu’ils me forcent à voyager dans le temps, je perds un peu de moi-même… Je dois avertir vos auditeurs. Ne pas répondre à ces enfants avec des yeux noirs. Ils sont réels, M. Bell. Ils sont très réels, et ils vont vous emmener… Ils ne vont pas vous tuer, mais ils vont vous faire disparaître. Votre âme, M. Bell, a disparu. Ils prendront votre âme.

Ils me forcent à voyager dans le temps, d’avant en arrière, d’arrière en avant… Ma famille me manque, M. Bell. J’ai eu une femme, j’avais des enfants… mais je suis perdu dans le temps. Je les ai perdus. Je ne peux même pas me rappeler à quoi ils ressemblent… parce que quand je ferme les yeux, je ne vois que ces enfants me regardant sans âme, me forçant à leur être soumis… »

Ce témoignage est bien sûr à prendre avec des pincettes, et même des grosses car son auteur a peut être bien pris des psychotropes, mais il a le mérite d’aller plus loin dans le récit, dépassant la simple « rencontre ». Il semble néanmoins que l’origine exacte de cette légende urbaine demeure un mystère. En tout cas, le premier témoignage concernant les enfants aux yeux noirs date du 16 janvier 1998, obtenu par un certain Brian Bethel, journaliste à Abilene, dans l’état du Texas.

Un livre a également été édité en 2012, intitulé The Black Eyed Children dont l’auteur est l’écrivain américain David Weatherly, un véritable bestseller outre-Atlantique.

Sources : NeoTrouve – Dark Stories