in

États-Unis : des passagers bientôt pesés avant leur montée dans l’avion

Crédits : Rostislav_Sedlacek / iStock

Outre-Atlantique, les compagnies aériennes devraient bientôt se mettre à peser leurs passagers avant l’embarquement. Cette mesure a un but très précis, à savoir celui de redéfinir le poids moyen des citoyens étasuniens. Il s’avère que les valeurs actuelles ne seraient plus très fiables et ceci a son importance pour la sécurité en vol.

Une mesure étonnante, mais utile

Lorsque l’on prend l’avion, l’enregistrement au comptoir inclut la pesée des bagages en soute. Néanmoins, comme le révèle Fox Business, les compagnies aériennes étasuniennes pourraient bientôt également peser leurs passagers avant l’embarquement. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il s’agit avant tout d’une question de sécurité. En effet, les responsables doivent s’assurer que le poids de l’avion correspond à celui permettant d’effectuer un vol sans encombre. Ce poids total intègre celui des passagers, du personnel de bord, du fret ainsi que du carburant. Autrement dit, il est question de la masse maximale que l’appareil peut transporter en toute sécurité.

Or, le poids moyen des citoyens américains doit être mis à jour. Selon le National Center for Health Statistics (NCHS), 42% des adultes de plus de vingt ans sont aujourd’hui obèses, contre 30 % en 2000. Autrement dit, le poids des individus aux États-Unis a augmenté durant les deux dernières décennies. À l’origine de cette mesure, nous retrouvons une circulaire de la Federal Aviation Administration (FAA) datant de mai 2019. Selon cette agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis, il est important de “refléter avec précision le poids actuel des passagers”.

balance poids bagage
Crédits : NelliSyr / iStock

Confidentialité et volontariat

Sur le terrain, les aéroports représentant au moins 15 % des départs quotidiens d’une compagnie aérienne locale devront réaliser cette pesée. Par ailleurs, la pesée se fera au sein de la zone sécurisée, afin d’y inclure les passagers en correspondance. De plus, la FAA conseille aux compagnies aériennes d’appliquer cette mise à jour tous les 36 mois. Toutefois, les passagers ne devront pas tous monter sur la balance. Effectivement, la mesure sera aléatoire et basée sur le volontariat. Par ailleurs, le résultat de la pesée ne sera pas visible par les autres passagers. En cas de refus, ce qui est un droit, la compagnie devra sélectionner un autre passager au hasard.

Si aucune date n’a pour l’heure été communiquée pour la mise en place de cette mise à jour, la mesure en question montre encore une fois que le poids de l’avion revêt une importance cruciale. Il y a quelques semaines, nous évoquions une enquête de l’Air Accidents Investigation Branch (AAIB) au Royaume-Uni. Une erreur lors de l’enregistrement des passagers d’un vol en 2020 avait sous-évalué le poids de l’avion de 1 244 kg. Heureusement, le vol en question s’était déroulé sans problème, bien que l’affaire ait été tout de même qualifiée d’incident sérieux.