in

États-Unis : quel est cet inquiétant insecte qui résiste fermement aux pesticides ?

Crédits : Stephen Ausmus — US Department of Agriculture / Wikipedia

La mouche blanche de l’espèce Bemisia tabaci foisonne dans les pépinières et autres cultures maraichères, donnant de véritables sueurs froides aux exploitants. L’insecte est désormais sur le devant de la scène, menaçant les récoltes, surtout dans l’État de Floride.

Habituellement, la mouche Bemisia tabaci (ou Aleurode du tabac) est, comme son nom l’indique, un insecte présent dans les plantations de tabac. Découverte en 1889 en Grèce, celle-ci est aujourd’hui présente dans le monde entier, que ce soit à l’état naturel dans les régions chaudes, et plutôt dans les serres pour ce qui est des régions plus tempérées.

En Floride, les mouches blanches sont un véritable fléau impactant les plantations de coton, de melons, de tomates ou encore de haricots. Lorsqu’elles sont en grand nombre, elles forment une sorte de nuage quand elles s’envolent, à partir du moment ou l’on secoue le plant colonisé. Malheureusement, cette infestation nuit clairement à la photosynthèse à cause des champignons qui se nourrissent des excréments des mouches. Ainsi, les plants touchés dépérissent progressivement.

« Ces minuscules mouches pourraient bien ne jamais être éradiquées car elles se montrent résistantes aux pesticides » indique Lance Osborne, professeur d’entomologie à l’Université de Floride.

[/media-credit] Crédits : Stephen Ausmus — US Department of Agriculture / Wikipedia

Le réel problème de ce fléau réside dans le fait que la mouche Bemisia tabaci résiste aux pesticides, à tel point que cela inquiète les autorités américaines. Habituellement, les insectes développent une résistance aux produits chimiques après avoir opéré une mutation génétique, tout en restant une proie pour d’autres pesticides. Cependant, dans le cas de la mouche blanche, le soucis reste entier puisque désormais, aucun produit ne semble les affecter.

« Cela pourrait être le résultat du réchauffement climatique. Il est possible que l’insecte soit devenu résistant par pression de sélection, du fait d’un recours immodéré à certains pesticides » explique Pierre-Henry Gouyon, spécialiste des sciences de l’évolution au Muséum d’histoire nationale d’histoire naturelle (MNHN).

Que faire ? Jusqu’à aujourd’hui, la mouche blanche avait été repérée dans les serres, mais désormais, elle s’attaque aux cultures extérieures. Les autorités planchent sur des solutions radicales afin d’éradiquer l’insecte nuisible, et cela pourrait aller jusqu’à la destruction totale des cultures. À suivre…

Sources : ConsoGlobeUP Magazine

Crédit photos : Aleurode du tabac sur Wikipédia