in

États-Unis : Bientôt un système anti-alcoolisme dans tous les véhicules ?

Le constructeur suédois a déjà fait un pas en avant en développant une technologie à installer dans l'habitacle des véhicules Crédits : Volvo Cars

Outre-Atlantique, des hommes politiques ont dévoilé un plan destiné à réduire les accidents de la route liés à l’alcoolisme. Ils travaillent en effet sur un projet de loi autorisant l’installation de dispositifs anti-alcoolisme dans les véhicules !

Réduire les décès

Aux États-Unis, un projet de loi se prépare, et il pourrait faire du bruit. En effet, avec cette mesure, les constructeurs automobiles auraient l’obligation d’installer des dispositifs capables de détecter le taux d’alcoolémie. Or, ceux-ci pourraient ensuite empêcher le démarrage des véhicules. Comme l’explique Digital Trends dans un article du 17 octobre 2019, un duo de sénateurs est à l’origine de ce projet peu banal. Il s’agit de Tom Udall (démocrate) et Rick Scott (républicain).

Le duo désire rapidement mettre en place un compte à rebours sur quatre ans destiné à laisser le temps aux constructeurs d’effectuer la transition. L’objectif est clair : réduire les accidents de la route liés à l’alcoolisme. En 2017, 11 000 décès ont été imputés à l’alcool au volant aux États-Unis, autant d’accidents qui auraient coûté au total pas moins de 200 millions de dollars à la société.

accident voiture
Crédits : PxHere

Comment fonctionne cette technologie ?

Il faut savoir que les constructeurs et la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) travaillent sur ce genre technologie depuis pratiquement une dizaine d’années. Pas moins de cinquante millions de dollars ont d’ailleurs déjà été investis dans ces recherches. Selon la NHTSA, environ 7 000 décès pourraient être évités grâce à cette initiative.

D’autres dispositifs ayant pour mission de détecter le taux d’alcoolémie du conducteur ont déjà été explorés. Lorsque le conducteur touche le volant ou tente de démarrer le véhicule, une lumière infrarouge dirigée vers la peau pourrait par exemple révéler l’alcoolémie. Néanmoins, une technologie en particulier semble davantage retenir l’attention. Il s’agit de capteurs surveillant passivement les mouvements des yeux du conducteur ainsi que sa respiration (haleine).

Il y a quelques mois, nous évoquions aussi le projet du constructeur suédois Volvo. En effet dès 2020, les véhicules de la marque pourraient bien être équipés de caméras et de capteurs destinés à repérer les conducteurs sous l’emprise de l’alcool. En cas de signe révélant une alcoolémie, le système agira en prenant lui-même la décision de réduire la vitesse par exemple.

Articles liés :

Une campagne en réalité virtuelle pour lutter contre l’alcool au volant

Comment les battements de cœur influencent les risques d’accidents de la route

Le Royaume-Uni voudrait interdire la conduite aux jeunes pendant la nuit