in

États-Unis : l’armée met en danger des avions commerciaux en effectuant des “tests GPS”

Crédits : Matti Blume / Wikipedia

Un article récent paru dans la presse étasunienne laisse craindre le pire pour certains vols commerciaux. Depuis plusieurs années, l’armée teste en effet des brouilleurs de signaux GPS qui constituent un enjeu stratégique majeur. Néanmoins, ces tests mettent parfois en péril des centaines de vies.

Des centaines d’incidents lors de vols commerciaux

L’armée étasunienne cherche une parade contre les équipements capables de brouiller ou stopper les signaux GPS. Comme l’explique IEEE Spectrum dans un article du 21 janvier 2021, l’armée teste donc elle-même des brouilleurs de ce type. Seulement voilà, ces tests impactent des avions assurant des vols commerciaux et transportant donc des passagers. Des dizaines de vols, dont quelques gros porteurs, se retrouvent ainsi soudainement isolés. Les pilotes doivent alors procéder à des manœuvres d’urgence avec l’aide indispensable des contrôleurs au sol afin d’éviter de terribles catastrophes.

Selon l’article, certains incidents de ce type sont renseignés dans l’Aviation Safety Reporting System, une base de données de la NASA. Et sur les huit dernières années, pas moins de 90 rapports de brouillage ou de perte de signal GPS ont été répertoriés. Néanmoins, d’autres données proviennent aussi de la Federal Aviation Administration (FAA), l’autorité régulant le trafic aérien aux États-Unis. Elle estime qu’entre 2017 et 2018, des centaines d’incidents du genre ont fait l’objet de rapports. Or, ces mêmes incidents ont chaque fois eu lieu à proximité d’installations militaires.

avion
Crédits : TayebMEZAHDIA/Pixabay

Des exemples plutôt effrayants

Parmi les exemples cités dans le détail, évoquons celui d’un aéronef ayant éprouvé d’énormes difficultés à naviguer sans GPS dans l’état de l’Idaho. Bien que les conditions aient été très défavorables, les pilotes sont tout de même parvenus à éviter de justesse une collision avec une montagne. Citons également le cas d’un pilote d’Airbus en proie à de sérieuses difficultés à l’approche de l’aéroport de Salt Lake City. Après avoir perdu son signal GPS, il a littéralement perdu ses moyens. En effet, les pilotes sont censés être capables de naviguer à vue lors de l’atterrissage. Néanmoins, beaucoup dépendent aujourd’hui de leur signal GPS pour réaliser cette manœuvre délicate.

Si la coupure soudaine du signal GPS représente un véritable danger, le brouillage de ce même signal semble plus vicieux encore. Dans son rapport, le pilote de l’avion en difficulté dans l’Idaho avait fait part de son inquiétude. Selon lui, des centaines de vies peuvent disparaître simplement parce qu’un équipage pense que tous les systèmes fonctionnent normalement alors qu’en réalité, l’avion court tout droit à la catastrophe.