États-Unis : pourquoi l’accident de train récent est-il surnommé « Tchernobyl de l’Ohio » ?

masque gaz
Crédits : BariloS / iStock

Il y a quelques semaines, un grave accident ferroviaire a eu lieu à la frontière entre l’Ohio et la Pennsylvanie (États-Unis). Or, il s’agit là d’une véritable catastrophe écologique, si bien que le surnom de « Tchernobyl de l’Ohio » lui a été attribué.

Des milliers d’animaux ont péri

Le 3 février 2023, un train transportant une importante quantité de produits toxiques a déraillé dans la ville d’East Palestine dans l’État de l’Ohio (États-Unis). Plus précisément, ce déraillement concernait 38 des 150 wagons du train. En conséquence, un incendie générant des fumées noires s’est déclenché, relâchant de nombreux gaz toxiques dans l’atmosphère.

Dans un article du 16 février 2023, la plateforme Science Alert a évoqué l’évacuation de plus d’un millier d’habitants, et ce pour une question de vie ou de mort. Or, si ces riverains ont depuis regagné leur domicile, il faut savoir que de nombreuses espèces animales – principalement aquatiques – ont perdu la vie dans un rayon de 8 km autour de l’accident. Toutefois, il ne s’agissait pas d’espèces en danger ni même menacées. Selon le Département des ressources naturelles de l’Ohio, pas moins de 3 500 poissons sont morts, ainsi que des renards et autres volailles.

L’accident a causé le déversement d’une énorme quantité de chlorure de vinyle. Entrant notamment dans la fabrication du plastique (PVC), ce produit est cancérigène et inflammable. Par ailleurs, ce composé organique industriel entrait dans la composition d’armes chimiques durant la Première Guerre mondiale.

train ohio toxique
Crédits : Sophia Kianni sur Twitter

Un accident majeur de niveau 7

Il faut savoir qu’avant l’accident, le syndicat de cheminot Railroad Workers United avait alerté au sujet de la sécurité du train en question. Selon les travailleurs, il était question de temps d’inspection réduits laissant des wagons en mauvais état dans les convois. Citons également des trains excessivement longs et lourds ainsi qu’une mauvaise répartition des chargements, dans le but de gagner du temps.

accidentbtrain ohio
Crédits : Simon Ateba sur Twitter

La National Transportation Safety Board (NTSB), très connue pour ses enquêtes portant sur les accidents impliquant des voitures autonomes, a indiqué que ses investigations sur le déraillement se poursuivaient. Quant au gouverneur de l’Ohio, DeWine, ce dernier a fustigé la compagnie ferroviaire Norfolk Southern, sur qui toute la responsabilité de l’accident semble peser.

Enfin, une question se pose. Doit-on réellement surnommer cet accident « Tchernobyl de l’Ohio » (ou Tchernobyl 2.0) ? En réalité, la notion ne semble pas faire débat dans la mesure où tout comme la catastrophe de 1986 en Ukraine, le déraillement du train de l’Ohio est également classé au niveau 7 sur l’Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES).