in

Et vous, vos enfants préfèrent-ils devenir youtubeurs ou astronautes ?

Crédits : Pixabay / skeeze

Trois enfants américains sur dix rêvent de devenir youtubeurs, tandis qu’en Chine, 56 % des enfants disent vouloir devenir astronautes, révèle un nouveau sondage.

Il y a 50 ans, la grande majorité des enfants voulaient devenir astronautes, galvanisés par le récent succès d’Apollo 11. Armstrong et Aldrin, plus particulièrement, étaient considérés à juste titre comme des héros, inspirant notamment la jeunesse américaine. Mais depuis, les choses ont un peu changé. Le monde a évolué. En témoigne ce récent sondage Harris Poll, commandé par l’entreprise Lego à l’occasion des 50 ans de la mission.

En Chine, plus d’1 enfant sur 2 veut devenir astronaute

Pour l’occasion, 3 000 enfants âgés de 8 à 12 ans ont été interrogés aux États-Unis, en Chine et en Grande-Bretagne. On leur a demandé ce qu’ils voulaient faire plus tard dans la vie. Au choix, cinq propositions : astronaute, musicien, athlète professionnel, enseignant ou vlogger/youtubeur.

Résultat : en Grande-Bretagne et aux États-Unis, seuls 11 % des enfants semblaient préférer devenir astronautes, quand près de 30 % ont souligné vouloir devenir youtubeurs. En Chine, c’est l’inverse. En effet, 56 % des interrogés ont noté vouloir devenir astronautes, quand 18 % d’entre eux voulaient devenir youtubeurs.

astronaute
Crédits : Harris Poll

Bien évidemment, ces résultats ne peuvent se généraliser à tous les enfants. Et les choix de métiers proposés étaient tout de même restreints. Mais ils témoignent néanmoins d’une certaine tendance observée de nos jours.

Une génération 2.0

YouTube est un site internet qui compte aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, dont beaucoup suivent quotidiennement des « influenceurs ». Qu’il s’agisse de conseils beauté, de voyage, de critiques de films, de jeux vidéos ou simplement des humoristes, les plus jeunes peuvent désormais choisir leur contenu. Un luxe qui n’était pas réellement permis il y a quelques années.

De l’autre côté de l’écran, de nombreux youtubers réussissent aujourd’hui à monnayer leurs vidéos. Et certains gagnent beaucoup, beaucoup d’argent. Ce qui explique l’attractivité du métier, mais pas seulement. Être youtubeur, c’est également avant tout être autodidacte, un entrepreneur qui invente au jour le jour un métier en perpétuelle évolution.

Mais ne pas vouloir être astronaute ne veut pas forcément dire qu’on ne pense pas à l’espace. On apprend en effet également dans ce sondage que globalement, 86 % des enfants sont intéressés par l’exploration spatiale. Par pays, on souligne que 97 % des enfants chinois, 88 % des enfants américains et 87 % des enfants anglais se disent persuadés que l’Homme ira un jour sur Mars. En Chine, 95 % voudraient y aller eux-mêmes. Contre 6 % pour les jeunes Anglais, et 68 % pour les jeunes Américains.

Source

Articles liés :

Un composé du vin rouge pourrait aider les astronautes à conserver leurs muscles

Le discours préparé par Nixon si les astronautes n’étaient pas revenus

Comment les astronautes faisaient-ils leurs besoins à l’ère d’Apollo ?