in

Et si notre main devenait la carte de crédit du futur ?

Crédits : PxFuel

Le géant Amazon veut banaliser davantage l’acte d’achat. Afin d’y parvenir, il est question de lier les codes de carte bancaire aux empreintes digitales des personnes ! Dans ce but, Amazon collabore avec un géant du secteur bancaire et espère bien développer de nouveaux terminaux dans un futur proche.

Notre main, cette nouvelle carte de crédit

Le monde de la banque fait parfois la une des médias en ce qui concerne les innovations technologiques. Il y a quelque temps, nous évoquions l’arrivée des cartes de paiement sans contact biométrique. Néanmoins, d’autres moyens de paiement originaux existent, comme la reconnaissance veineuse. Il s’agit d’un système d’identification biométrique se basant sur le schéma dessiné par les veines de la paume de la main.

À en croire un article du Wall Street Journal publié le 17 janvier 2020, Amazon désire faire de nos mains un nouveau moyen de paiement. En effet, il est question de lier les informations de carte bancaire avec les empreintes digitales. Selon la publication, le géant américain collabore avec Visa, célèbre et principal concurrent de Mastercard.

Amazon travaille sur la mise au point de nouveaux terminaux bancaires. Le but ? Simplifier les paiements et, au passage, faire gagner du temps aux professionnels. Or, le géant américain ciblerait les cafés et autres restaurants, des commerces qui pourraient faire partie des premiers à se montrer intéressés par cette innovation.

empreintes digitales
Crédits : NeedPix

Un temps de paiement éclair

En septembre 2019, Amazon évoquait déjà cette possibilité. Quelques magasins de l’enseigne Whole Foods aux États-Unis pourraient bien faire l’objet d’une expérimentation dès cette année. Il s’agit par ailleurs d’un moyen de contribuer au déploiement de davantage de magasins physiques Amazon Go et au développement du service de paiement vocal Amazon Pay. Via ces actions, Amazon veut clairement banaliser l’acte d’achat. Par ailleurs, le temps de paiement grâce à un scan de la main parle de lui-même : moins de 300 millisecondes !

Toutefois, il faut rappeler que les technologies biométriques n’ont pas toutes la cote (ex : reconnaissance faciale). Ainsi, la question de savoir si les citoyens sont prêts à payer directement avec leur main se pose naturellement. Un autre point concerne les commerçants. Ces derniers sont-ils prêts à accepter Amazon comme partenaire ? L’idée de partager un nombre conséquent d’informations avec ce géant et de contribuer un peu plus au succès du e-commerce pourrait éventuellement froisser quelques commerçants !

Source

Articles liés :

Allons-nous vers un monde entièrement digitalisé ?

Japon : la population incitée à se débarrasser de l’argent physique

Alibaba a créé un hôtel futuriste où tout est géré automatiquement !