in ,

Et si Netflix et Spotify diffusaient les alertes d’urgence du gouvernement ?

Crédits : Tony Webster / Flickr

Selon plusieurs sénateurs américains, les autorités du pays éprouveraient des difficultés à prévenir la population en cas d’urgence. Lorsqu’une urgence générale se produit, un nombre non négligeable de personnes aurait du mal à prendre connaissance de l’urgence.

La fausse alerte d’Hawaii

En janvier 2018, une annonce plus qu’effrayante avait été communiquée aux personnes se trouvant sur l’archipel d’Hawaii. Issu du dispositif de protection en cas d’attaque militaire, le message envoyé via la télévision, la radio et le réseau de téléphonie mobile a semé un vent de panique. En effet, il était question de l’arrivée d’un missile balistique !

Heureusement, ce message résultait d’une erreur, mais le fait est que certaines failles du système ont été relevées. Effectivement, de nombreuses personnes ne se trouvaient pas devant la télévision, n’écoutaient pas la radio ou n’avaient reçu aucun message sur leur portable ! Les sénateurs d’Hawaii et du Dakota du Sud Brian Schatz et John Thune ont ensemble réintroduit un projet de loi. Comme l’indique une publication officielle du 24 octobre 2019, il s’agit du Reliable Emergency Alert Distribution Improvement Act.

message alerte
Message d’urgence qu’une partie des citoyens avaient reçu à Hawii en janvier 2018
Crédits : Michelle Broder Van Dyke sur Twitter

Sauver davantage de vies

Ainsi, les radios et télévisions seront contraintes de diffuser les messages d’alerte plus souvent. Au niveau des téléphones portables, il sera désormais impossible de refuser la réception des alertes. Au passage, évoquons le fait que l’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA) responsable de l’arrivée des secours devra revoir ses plans d’urgence plus souvent.

Toutefois, ce projet de loi innove réellement au niveau d’Internet. En effet, il est question de mettre en place un système d’alerte concernant des plateformes en ligne telles que Netflix (vidéo) et Spotify (audio). Dans le cas où cette loi est adoptée, Internet serait donc mieux couvert par les messages d’alerte. Il s’agit notamment de suivre l’exemple des réseaux sociaux, sur lesquels il est pratiquement impossible de manquer ce genre d’information cruciale.

Le but du projet de loi est effectivement de prévenir le plus de monde possible en cas d’urgence, et ainsi sauver davantage de vies. Si l’alerte à Hawaii était fausse, d’autres alertes qui seront peut-être lancées à l’avenir pourraient être bien réelles.

Sources : Site officiel de Brian Schatz

Articles liés :

En cas d’urgence nucléaire, cette nouvelle IA montre où les retombées radioactives se propageront

Le monde ne pourrait pas faire face à l’apparition d’une nouvelle pandémie dévastatrice !

Un casque de réalité augmentée « à la Iron Man » pour les métiers d’urgence !

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.