in

Et si le vaisseau spatial de SpaceX était fabriqué dans un acier spécial ?

big falcon rocket
Crédits : Wikipedia

Le projet Big Falcon Rocket (BFR) récemment rebaptisé Starship était encore plutôt méconnu jusqu’à aujourd’hui. Concernant sa fabrication, Elon Musk a annoncé une possibilité intéressante, à savoir celle de l’utilisation d’un acier inoxydable brillant de haute qualité.

Le projet Starship

Rappelons tout d’abord que le Big Falcon Rocket – désormais nommé Starship – est le prochain lanceur orbital super-lourd de SpaceX. Il sera constitué d’un booster et d’un véhicule de transport (fret ou passagers). Cette nouvelle fusée est prévue pour assurer toutes les futures missions, notamment celle autour de la Lune en 2023 et celle vers Mars après 2030.

Dans le courant de l’année 2019, SpaceX réalisera d’abord le vol d’essai d’une version inédite du Falcon 9, dont l’étage supérieur ne sera pas celui habituellement présent. Selon une annonce d’Elon Musk faite en novembre 2018, il est question d’un étage ressemblant à un mini Starship.

Une nouvelle annonce qui fait parler

Depuis le début, le projet Starship est un mystère, notamment en ce qui concerne sa fabrication. Or il y a quelques jours, Elon Musk a évoqué sur Twitter un possible matériau pour construire le vaisseau : un acier inoxydable brillant de haute qualité. Il faut savoir que si cela se fait réellement, il s’agira d’un sacré virage pris en matière d’industrie spatiale.

En effet, depuis de nombreuses années, des matériaux composites de pointe entrent dans la fabrication des vaisseaux, et ce grâce à leurs qualités liées à la légèreté ainsi qu’à la résistance physique. Le choix de l’acier inoxydable apparaît d’ailleurs assez curieux, car outre les matériaux composites de pointe, d’autres matériaux tels que le titane et l’aluminium restaient devant en termes de préférence. En tout cas, un prototype est déjà en construction (voir ci-dessous).

Crédits : Scott Manley

De nombreux avantages !

Le choix de l’acier inoxydable semble être motivé par une énorme résistance aux changements de température et une légèreté inhabituelle pour un acier. Il faut tout de même savoir qu’il s’agit en réalité d’un alliage dont la masse est proche de celle de la fibre de carbone !

L’acier inoxydable brillant permettra également à l’engin de réfléchir la forte chaleur qui se produit lorsqu’il est question de pénétrer l’atmosphère d’une planète. Il s’agit d’un détail qui dénote totalement des vaisseaux habituels utilisant une couche de protection thermique – qui est d’ailleurs loin d’être éternelle. Elon Musk a tout de même admis qu’avec le temps, la brillance de l’acier devrait s’atténuer sans toutefois perdre sa capacité de réflexion.

Il faudra se montrer patient avant que l’acier inoxydable soit utilisé pour construire un tel engin spatial. Les ingénieurs spatiaux doivent plancher sur de nombreux détails avant une éventuelle adoption de ce matériau. D’autre part, la documentation technique du Starship devrait être communiquée à la presse dans la première moitié de l’année 2019.

Sources : TechCrunchSiècle digital

Articles liés :

En un lancement, SpaceX a battu quatre nouveaux records

Bientôt un premier vol de SpaceX avec des astronautes à son bord

SpaceX : Pourquoi les touristes feront le tour de la Lune, mais n’y mettront pas les pieds ?