in

Et si le monde était à nouveau frappé par une pandémie de grippe espagnole ?

Crédits : Wikipedia

La grippe espagnole ou grippe de 1918 a tué des millions de personnes il y a un siècle. Des chercheurs australiens estiment que le monde n’est pas à l’abri d’une autre pandémie de cette même maladie !

De 1918 à 1919, la grippe espagnole avait impacté un tiers de la population mondiale, faisant 50 millions de morts selon l’Institut Pasteur – et plus de 100 millions selon d’autres sources. Aujourd’hui, l’humanité semble mieux armée pour faire face à ce genre de pandémie. Mais d’autres facteurs entrent désormais en compte, comme le vieillissement de la population ainsi que le réchauffement climatique.

Une équipe menée par le docteur Peter Doherty de l’Institute for Infection and Immunity de Melbourne (Australie) a effectué des recherches concernant cette maladie, comme l’atteste une publication du 8 octobre 2018 dans la revue Frontiers in Cellular and Infection Microbiology. Selon les scientifiques, une pandémie similaire à la grippe espagnole pourrait aujourd’hui causer plus de 145 millions de morts, malgré les progrès réalisés après les trois pandémies majeures de 1957, 1968 et 2009.

Si à chaque fois, la souche responsable de la pandémie est analysée et fait l’objet d’une campagne de vaccination, une surveillance efficace est indispensable à l’échelle mondiale. Le réchauffement climatique impactera par exemple les schémas de migration des oiseaux. En cas de nouvelle pandémie, cela pourrait étendre la maladie dans de nombreuses nouvelles zones.

Par ailleurs, en 1918, la malnutrition et la tuberculose avaient rendu la population fragile. La malnutrition est encore un problème de nos jours, tandis que le phénomène de résistance aux antibiotiques ne fait que croître. Par ailleurs, le vieillissement de la population a son importance dans la mesure où chaque année, davantage de morts sont recensés lors des épisodes saisonniers de grippe. Enfin, les chercheurs estiment que l’obésité ainsi que le diabète pourraient également avoir un rôle négatif concernant cette question.

Sources : Becker’s Hospital ReviewSciences et AvenirFrance 24

Articles liés :

Comment la grippe se transmet-elle en avion ?

Les femmes enceintes vaccinées contre la grippe protègent aussi leurs bébés

En refusant de dévoiler les cellules souches d’un virus mortel, la Chine met le monde en danger de pandémie