in

Et si le célibat était de la faute des mamans ?

celibataire
Crédits : Pixabay

Avez-vous l’impression d’être célibataire depuis longtemps, ou que peut-être vous le resterez jusqu’à la fin de vos jours ? Et s’il fallait blâmer les mamans ? Une étude américaine indique justement que cette situation pourrait être de leur faute – de manière inconsciente bien sûr !

Des pratiques changeantes

Aux États-Unis, le nombre de mariages a diminué, et au même moment le nombre d’adultes vivant en union libre a continué à augmenter (18 millions en 2016), selon un article du Pew Research Center. Cela représente une hausse de 29 % depuis 2007.

Une nouvelle étude indique que les mères et les filles ont généralement le même nombre de mariages ou de relations de couple. Cette étude parue dans la revue PLOS One n’explique en revanche pas le lien entre les facteurs économiques et le nombre de ruptures de ces filles. Selon la principale auteure de l’étude – Claire Kamp Dush de l’Université d’État de l’Ohio (États-Unis) – ce genre de recherche serait apparu à cause du fait que les relations ont changé aux États-Unis.

Célibataire ? La faute à maman ?

Des recherches antérieures ont déjà montré que des enfants de parents divorcés sont davantage susceptibles de divorcer à leur tour. Or, l’étude dont il est ici question semble poursuivre dans le même sens.

Crédits : Pixabay

« Ce n’est pas juste un divorce maintenant. De nombreux enfants voient leurs parents divorcer, entamer de nouvelles relations et y mettre fin. Les enfants héritent et acquièrent les compétences et comportements des mères et peuvent les intégrer à leurs propres relations », a indiqué Claire Kamp Dush.

Il faut savoir que les données utilisées dans l’étude provient de deux enquêtes de l’U.S. Census Bureau data, dont les participants ont été suivis durant près d’un demi-siècle. Ces mêmes volontaires étaient les enfants biologiques de femmes participant à la première étude. Il s’agissait d’avoir une vue d’ensemble et sur le long terme concernant le nombre de partenaires de ces personnes durant leur vie.

Les résultats ont donc mis en avant une similarité entre mères et filles au niveau du nombre de mariages et d’union libres. Cela serait dû à une transmission des «compétences relationnelles » de la mère à l’enfant.

Sources : Live Science – HuffingtonPost

Articles liés :

Vous semblez condamné au célibat ? La génétique pourrait peut-être l’expliquer !

Les célibataires considérés comme des handicapés par l’OMS

Vie amoureuse : et si le célibat était un choix ?