in

Et si le CBD devenait un moyen efficace de lutter contre la résistance aux antibiotiques ?

Crédits : Pixabay / 7raysmarketing

Le cannabiodiol (CBD) est un composé non psychoactif du cannabis qui pourrait être efficace dans la lutte contre un problème de santé publique mondial depuis quelques années : la résistance aux antibiotiques.

Une étude encourageante

Le cannabiodiol (CDB) est un des cannabinoïdes présents dans le cannabis. Néanmoins, à l’inverse du Tétrahydrocannabinol (THC), le CBD n’est pas une substance psychoactive. Partiellement légal dans notre pays, ce dernier est présent dans trois médicaments : le Sativex, l’Epidiolex et le Cannador.

Le CBD a fait l’objet d’une récente étude présentée à la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie de Vienne (Autriche). Dirigées par Mark Blaskovich de l’Institut de biochimie moléculaire de l’Université du Queensland (Australie), ces recherches indiquent que le CBD peut être efficace contre certains maux. Il est question de traiter les furoncles et la maladie du charbon, deux infections de la peau provoquées par les bactéries Staphylococcus aureus et Bacillus anthracis. Cette conclusion a pu être faite grâce à des tests réalisés sur des souris, ayant permis de rendre compte de l’activité anti-microbienne du CBD.

Par ailleurs, les chercheurs indiquent que le cannabiodiol est venu à bout de différentes souches bactériennes connues pour résister aux antibiotiques classiques. Citons par exemple le Staphylococcus epidermidis résistant à la méticilline, un phénomène à l’origine d’infections contractées au sein même des hôpitaux.

Formule chimique du cannabidiol (CBD)
Crédits : Wikipedia

Lutter contre la résistance aux antibiotiques

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pense que la capacité d’un micro-organisme à résister aux effets des antibiotiques représente l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale et la sécurité alimentaire. Selon les estimations, l’antibiorésistance pourrait causer dix millions de morts à partir de 2050. En 2017, nous dévoilions une carte mondiale interactive créée par des chercheurs russes. Cette dernière – baptisée ResistoMap – a pour but de localiser les endroits où la capacité microbiologique de l’organisme humain à résister aux antibiotiques est la plus importante.

Si le cannabis thérapeutique est à l’origine d’âpres débats en France, le CBD est partiellement légalisé. Cependant, il reste très difficile d’obtenir les trois médicaments cités en début d’article. Et pourtant, ceux-ci pourraient constituer des alternatives intéressantes à certains dérivés de l’opium (codéine, morphine). Malheureusement, comme le précise Santé Magazine, bon nombre de médecins évitent le CBD car selon eux, prescrire ces médicaments pourrait conduire à la légalisation du cannabis récréatif. Nul doute que dans le cas où les recherches portant sur les capacités du CBD à lutter contre la résistance aux antibiotiques sont massivement approuvées, les autorités pourraient reconsidérer le cadre légal autour de ce type de produit.

Sources : Live ScienceMidi Libre

Articles liés :

La résistance aux antibiotiques « aussi grave » que le réchauffement climatique

Un nouvel espoir (inattendu) dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques

Le principal composant psychoactif du cannabis serait en réalité légal… depuis plus de 10 ans !