in

Et si cette batterie pouvait causer du tort à Tesla ?

Crédits : capture YouTube / CnEVPost

En attendant la « batterie révolutionnaire » du leader Tesla et les solid-state batteries, également présentées comme étant une grande évolution à venir dans le monde de l’électrification automobile, la société chinoise CATL promet une nouvelle batterie bénéficiant d’une autonomie de 1 000 km pour une recharge de seulement dix minutes.

La course aux batteries

De nombreux projets visent à révolutionner le domaine des batteries en vue de l’actuelle électrification automobile, et ce dans le cadre de la transition écologique. En 2017, le géant japonais Toshiba présentait une nouvelle version de sa Super Charge ion Battery qui serait capable de recharger une voiture électrique en moins de six minutes. En 2019, des chercheurs de la Penn State University (États-Unis) évoquaient déjà une batterie révolutionnaire capable de se recharger en dix minutes pour une autonomie de 200 à 300 km. Citons également la société israélienne StoreDot qui, en 2021, dévoilait une batterie à recharge ultra rapide pour une autonomie de presque 500 km. À ces projets s’ajoutent ceux concernant les solid-state batteries, ainsi que les travaux de Tesla au sujet d’une batterie révolutionnaire. Toutefois, si la firme s’approche d’une inclusion d’une telle batterie dans ses véhicules, aucune date n’a pour l’instant été évoquée.

En juin 2022, l’entreprise technologique chinoise Contemporary Amperex Technology Co. Limited (CATL) – l’un des fournisseurs de Tesla -, évoquait sa batterie de dernière génération : Qilin (voir vidéo en fin d’article). Par ailleurs, CATL a déclaré que Zeekr, une autre société chinoise, devrait être la première à adopter en masse la batterie en question, comme l’a dernièrement rapporté Interesting Engineering.

batterie Qilin 1
Crédits : capture YouTube / CnEVPost

Des promesses ambitieuses

La société Zeekr est très peu connue en Europe, mais elle lancera en 2023 sa première voiture électrique 001. Cette dernière embarquera donc la fameuse batterie Qilin. Ainsi, ce lancement sera une bonne occasion de tester l’équipement en conditions réelles. Le fait est que CATL a fait des promesses assez surprenantes, qui seraient possibles grâce notamment à un agencement différent des systèmes de refroidissement. Selon la société, la batterie Qilin pourrait se recharger en dix minutes à hauteur de 80 %, et ce pour une autonomie de plus de 1 000 kilomètres.

CATL est allé encore plus loin en comparant sa batterie à la cellule 4680 de Tesla, que le chinois produit lui-même pour la firme étasunienne. Selon CATL, la batterie Qilin a la même taille et la même chimie mais est capable de générer 13 % d’énergie en plus, augmentant du même coup l’autonomie. Enfin, outre l’autonomie, le fabricant a également évoqué des performances supérieures concernant la charge, la sécurité, l’efficacité, la durée de vie ainsi que d’intéressantes performances à basse température.