in

Et le titre du plus grand pollueur plastique de la planète est attribué à…

Pour la deuxième année consécutive, Coca-Cola est arrivé en tête du classement des plus grands pollueurs plastique du monde au cours d’une récente opération de nettoyage.

En septembre dernier, plus de 70 000 volontaires de plus de 50 pays se sont unis le temps d’une journée pour ramasser le plus de déchets en plastique possible. Une initiative signée de l’ONG Break Free from Plastics. Au total, 476 423 déchets ont été collectés. Sur environ 40 % de cet échantillon, les marques étaient encore identifiables. De quoi établir un nouveau classement des plus grands pollueurs plastique de la planète.

Et c’est Coca-Cola qui arrive en tête pour la seconde année consécutive, responsable de 11 732 des déchets récupérés. Suivent ensuite Nestlé (4 846 pièces) et Pepsi (3 362 pièces).

« Ce rapport fournit davantage de preuves que les entreprises doivent de toute urgence redoubler d’efforts pour remédier à la crise de la pollution plastique qu’elles ont créée », a déclaré Von Hernandez, le coordinateur de ce mouvement. Il ajoute également le simple fait de recycler les emballages ne résoudra pas cette véritable crise environnementale.

coca cola plastique
Des bénévoles comptent le nombre de déchets récoltés lors de la dernière opération de nettoyage, tenue le 27 septembre dernier. Crédits : Break Free From Plastic/Facebook

Le recyclage n’est pas la solution

En effet, il faut bien comprendre que les emballages plastiques ont des compositions très complexes. De nombreux produits sont ajoutés pour les rendre plus souples, plus dures, de telle ou telle couleur, etc. Ce sont ces produits qui rendent le processus de recyclage très compliqué. Et rappelons qu’un produit plastique ne peut être recyclé qu’une seule fois. Au-delà, la composition moléculaire est trop altérée.

Peu de produits plastiques sont donc recyclés dans le monde. Environ 9 %, selon l’ONG. « Le reste étant brûlé, mis en décharge ou polluant notre environnement, peut-on lire dans ce nouveau rapport. Le recyclage n’est pas la solution magique qu’on prétend souvent… Les entreprises qui prétendent que c’est la solution évitent tout simplement d’opérer de réels changements ».

La véritable solution n’est donc pas de recycler, mais de nous détacher du plastique.

Le problème, c’est que les enseignes comme Coca-Cola dépensent des millions pour promouvoir leurs actions “éco-responsables”. Des écrans de fumée, selon Abigail Aguilar – coordinatrice de la campagne de communication sur le plastique de Greenpeace Asie du Sud-Est – qui visent à présenter ces entreprises comme des “amies” de l’environnement, tout en veillant à ce que leurs productions de déchets ne soient pas perturbées.

« Les entreprises récemment engagées telles que Coca-Cola, Nestlé et PepsiCo continuent malheureusement de s’appuyer sur de fausses solutions, explique-t-elle. Ces stratégies protègent en grande partie le modèle commercial obsolète à l’origine de la crise de la pollution plastique et ne feront rien pour empêcher ces marques d’être à nouveau désignées comme les plus gros pollueurs ».

Source

Articles liés :

Il faudrait 35,6 litres d’eau pour produire un demi-litre de Coca-Cola

Comment Coca-Cola influence la recherche scientifique

Consommer des sodas augmente le risque de mort prématurée