in

Et le nombre d’habitants en France atteint désormais…

Crédits : James Cridland / Flickr

La population de la France a augmenté l’an dernier pour atteindre exactement 65 241 241 habitants, selon les chiffres du recensement dévoilés lundi par l’Insee. Mais la croissance démographique a été la plus basse depuis l’an 2000, en raison notamment d’une baisse de la fécondité, à 1,99 enfant par femme.

Nous sommes 65 241 241 en France. L’INSEE vient de publier les chiffres qui rentreront en vigueur le 1er janvier 2015. La population résidant en France a augmenté de 300.000 personnes, par rapport à l’année précédente. À l’échelle européenne, la France se classe toujours en seconde place en termes de population, mais elle se rapproche de la première position.

Si l’Allemagne fait mieux avec 80,3 millions d’habitants en 2012, « la croissance démographique française reste supérieure à la moyenne de l’Union européenne, mais c’est la plus basse depuis l’an 2000 », a commenté Pascale Breuil, chef de l’unité des études démographiques et sociales de l’Insee.

Cette croissance, de 0,5 % par an est supérieure à la croissance moyenne européenne, qui se situe autour de 0,2 %, bien qu’elle reste inférieure à la croissance de l’Angleterre ou de l’Espagne, respectivement à +0,8 et +0,9 %.

« On est sur une tendance de ralentissement due principalement à une légère baisse du nombre d’enfants par femme en 2013, et à une tendance d’augmentation du nombre de décès, malgré les progrès d’espérance de vie », a-t-elle ajouté. Il y a un an déjà, la croissance de la population avait marqué le pas.

Au total, l’Insee souligne que pour 81 départements, la population a tendance à augmenter, même si ces augmentations sont moins significatives que dans les zones littorales (les zones métropolitaines les plus dynamiques se situent le long des littoraux atlantiques — du Morbihan aux Landes — et méditerranéens — des Pyrénées orientales au Gard). En revanche, la population a stagné dans 8 départements ou même baissé dans 11 autres, presque tous situés dans le centre et l’est de la France.

Autre constat du rapport de recensement, la population a augmenté dans deux tiers des communes françaises, plus spécialement dans celles comprenant entre 1000 et 10.000 habitants. Le nombre des plus petites communes est elle en régulière diminution au cours des dernières décennies : « Parmi les 36.664 communes françaises, un peu plus d’une commune sur deux (54 %) compte moins de 500 habitants, une sur quatre moins de 200 habitants et une sur dix moins de 100 habitants. Plus de la moitié de la population réside dans une commune comptant moins de 10.000 habitants », explique l’Insee.

– Illustration : James Cridland / Flickr

Avatar

Rédigé par Alexis Chavetnoir