in

Est-ce le début de la fin pour le charbon ?

Crédits : Public Domain Pictures

Selon un rapport, la production d’électricité à partir du charbon devrait cette année connaître la plus forte baisse jamais enregistrée. 

Bonne nouvelle pour la planète : en 2019, l’électricité générée à partir du charbon devrait enregistrer une baisse de 3 %. Ce sera la plus forte de l’histoire selon une étude publiée dans la revue Carbon Brief. Les principaux “coups” portés au charbon ont été portés aux États-Unis, en Europe, en Inde et en Chine.

Il est clair que l’économie de la production de charbon n’a plus de sens dans de nombreuses régions du monde où il est simplement moins cher de produire de l’électricité à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables“, a déclaré Bob Ward, directeur politique du Grantham Research Institute.

Le début de la fin ?

Ce n’est pas la première fois qu’une baisse de l’utilisation du charbon est enregistrée. En revanche, jusqu’à présent, ces efforts avaient été compensés par des augmentations dans d’autres pays comme l’Inde ou la Chine. Cette année marque ici un véritable tournant dans la mesure où ces deux grandes nations enregistrent elles aussi des baisses de rendements de leur industrie charbonnière.

En Inde par exemple, c’est la première fois en trente ans que la production d’électricité à partir du charbon commence à baisser. En Chine, c’est en réalité la consommation d’électricité qui a ralenti sa course. Selon ce rapport, elle ne devrait progresser que de 3 % cette année contre près de 7 % en 2017 et 2018.

Cette année, les premiers contrats visant à proposer de l’électricité “verte” au même prix que celle produite à partir du charbon ont également été signés en Chine.

Côté “occident”, la plus forte baisse en valeur absolue nous vient des États-Unis, malgré les efforts du président américain Donald Trump visant à relancer l’industrie. Cette année, huit sociétés charbonnières américaines ont même déposé le bilan (dont Murray Energy, la plus importante). Cela a entraîné la fermeture de 57 centrales.

centrale charbon 2
Crédits : Pexels

Bien, mais pas suffisant

Pour les auteurs du rapport, cette baisse historique de production devrait permettre un léger ralentissement de la croissance des émissions de CO2 dans le monde en 2019. Malgré tout, ils soulignent également le fait que même avec ce déclin, les émissions de gaz à effet de serre liées à l’utilisation du charbon resteront encore trop importantes pour garder la hausse des températures mondiales en dessous de 2°C.

Des efforts ont donc visiblement été faits et ils commencent à payer leurs fruits. Malgré tout, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour véritablement se détacher du charbon.

Articles liés :

On nous mentirait sur les effets positifs des dentifrices au charbon

Charbon : 42% des centrales du monde ne seraient pas rentables

Les centrales au charbon sont plus qu’un simple fardeau environnemental