in

Espace : quels sont les objets connus les plus éloignés de la Terre ?

Crédits : PIRO4D / Pixabay

Selon la définition du mot « objet », un quasar, une étoile et une galaxie sont les objets les plus lointains jamais observés. Ces derniers ont pu être détectés grâce à la lumière captée par les télescopes alors qu’ils sont situés à des dizaines de milliards d’années-lumière de la Terre.

Interrogé par Science & Vie, Michel Dennefeld, de l’Institut d’Astrophysique de Paris, indique que « le télescope Hubble parvient à distinguer les étoiles les plus lumineuses situées jusqu’à l’amas de Virgo, soit à environ 50 millions d’années-lumière. » En effet, l’Univers s’étale sur une distance de 45 milliards d’années-lumière, mais le télescope spatial Hubble voit au-delà, et bien qu’à cette distance celui-ci ne parvienne plus à distinguer les étoiles, il perçoit tout de même les amas d’étoiles.

Il s’avère que les astres les plus lointains observés par l’homme sont les quasars, des astres qui apparaissent comme des étoiles très brillantes au télescope, mais qui n’en sont pas. Nous savons aujourd’hui qu’il s’agit de noyaux actifs de galaxies (AGN). Le quasar ULAS J1120+0641 a été détecté en 2011 et lorsque celui-ci a émis de la lumière, il a été évalué à une distance de 12,9 milliards d’années-lumière, soit « seulement » 800 millions d’années suivant le Big Bang.

Crédits : Max Pixel

En 2009, les astronomes ont détecté GRB 090423, un sursaut gamma généré par l’explosion d’une étoile massive qui s’est produite à treize milliards d’années-lumière de la Terre dans la constellation du Lion. Enfin, le troisième objet le plus lointain a été observé en 2016. Il s’agit de la galaxie GN-z11 située au moment de sa découverte à 13,3 milliards d’années-lumière.

Il faut savoir que l’Univers continue de s’étendre, ainsi les trois objets les plus lointains jamais observés se trouvent encore plus loin qu’auparavant ! Bien qu’éteint, le quasar ULAS J1120+0641 se trouve aujourd’hui à 29 milliards années-lumière de notre planète, la zone de l’explosion de l’étoile GRB 090423 à 30 A.L. et la galaxie GN-z11 à 32 A.L.

Sources : Science & VieSciences et Avenir