Espace : 9 choses à (re)découvrir qui pourraient vous surprendre

7. Jupiter, l’étoile ratée

Nous avons pour habitude de nous lever avec un seul soleil. Néanmoins, les systèmes binaires et multiples sont monnaie courante dans le cosmos. Selon les astrophysiciens, le Soleil aurait pu avoir une compagne pour l’accompagner durant sa longue vie d’une dizaine de milliards d’années.

Jupiter, la planète la plus grande de notre voisinage, dispose d’un diamètre de 143 000 km à l’équateur. Par ailleurs, 1300 Terres pourraient aisément s’y entasser. La planète géante gazeuse aurait pu démarrer des réactions nucléaires comme le Soleil, si la protoplanète d’autrefois, il y a 4,3 milliards d’années, avait aggloméré bien plus de débris cosmiques durant la formation du Système solaire. Sa masse s’avérant trop faible pour engendrer la fusion, le corps ne s’est jamais allumé et fait à tout jamais partie de la famille des planètes gravitant autour du Soleil.

Jupiter
Image de Jupiter prise par le télescope spatial Hubble en 2020. Son satellite Europe se trouve à gauche. Crédits : Agence Spatiale Européenne (ESA)/Wikimedia

8. La grande tache rouge de Jupiter

Ce grand œil rougeâtre n’est autre qu’une tempête d’une force prodigieuse. D’une dimension légèrement plus importante que la Terre, les vents s’y déchaînent à plus de 700 km/h. Sa première observation date de 1665 et depuis, l’anticyclone continue de déferler dans l’atmosphère jovienne. De plus, il est tellement imposant qu’un petit télescope de 15 cm de diamètre suffit pour l’apercevoir.

Jupiter tâche rouge
La grande tache rouge de Jupiter tournoie depuis plus de 350 ans. Crédits : PxHere

9. Connaître la position passée ou à venir de la Terre rien qu’en regardant la demi-Lune

1,3 seconde-lumière est la distance séparant la Lune de la Terre, soit 384 000 km. En période de quartier de Lune ou de demi-Lune, nous pouvons savoir où se situait et se situera la Terre. Durant le premier quartier de Lune, notre satellite naturel croise l’orbite elliptique de la Terre, cette dernière gravitant à hauteur de 107 000 km/h. Un calcul rapide permet de situer notre position spatiale quatre heures auparavant. Ainsi donc, la Lune, en cet instant, prend la place qu’occupait la Terre quatre heures auparavant. Concernant le dernier quartier lunaire (ou lune gibbeuse décroissante), le raisonnement est le même. Néanmoins, nous voyons cette fois la Lune à l’emplacement que nous atteindrons quatre heures après.

Phases Lune

Crédits : Tomruen/Wikimedia